•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un pas de plus vers l’acquisition de Mobilicity par Telus

Le PDG de Telus, Darren Entwistle, lors de l'assemblée annuelle de l'entreprise à Montréal, le 9 mai 2013.

Le PDG de Telus, Darren Entwistle, lors de l'assemblée annuelle de l'entreprise à Montréal, le 9 mai 2013.

Photo : La Presse canadienne / Ryan Remiorz

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2013 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Un juge de la Cour supérieure de l’Ontario donne le feu vert à la transaction devant unir Telus à son rival, Mobilicity.

L’approbation du juge Colin Campbell, mardi, signifie que Telus se rapproche de son but : acquérir Mobilicity pour 380 millions de dollars. Le 16 mai dernier, Telus avait confirmé son intention d’avaler Mobilicity, qui est aux prises avec des difficultés financières et qui a entamé une restructuration, en avril.

La transaction doit encore recevoir l’assentiment du ministre fédéral de l’Industrie, Christian Paradis, du Bureau de la concurrence du Canada et des créanciers de Mobilicity.

Telus s'engage à maintenir en poste les 150 employés de Mobilicity et à continuer de desservir ses 250 000 clients à Toronto, Ottawa, Calgary, Edmonton et Vancouver.

Mobilicity a commencé en 2010 à offrir des services de téléphonie sans fil. L'entreprise avait été lancée en 2008, dans la vague de ces petites entreprises du sans-fil qui avaient bénéficié des dernières enchères de spectre, au Canada.

Avec The Globe and Mail

Avec les informations de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !