•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Liberté 55… à moitié

Whitfield-drapeau

Whitfield célèbre sa médaille de bronze à Pékin

Photo : La Presse canadienne / Ryan Remiorz

Radio-Canada

Simon Whitfield ne ferme pas la porte à un retour à la compétition, mais les chances de le revoir défendre les couleurs du Canada semblent minces.

L'ancien champion olympique de triathlon s'est dit en semi-retraite, mardi, lors d'une conférence de presse en marge du Festival de triathlon de Toronto.

« Je laisse la porte ouverte simplement parce que je ne veux pas faire comme Brett Favre, soit dire que je me retire et revenir ensuite, a-t-il expliqué. Peut-être ne suis-je tout simplement pas en paix avec ma décision, donc en disant que je suis en semi-retraite, ça me laisse la porte ouverte. »

Whitfield a estimé à 10 % ses chances de revenir à temps plein à la compétition. Pour le moment, il dit s'entraîner à environ 50 % de son régime habituel. Dans ces circonstances, il estime qu'il aurait besoin d'entre 16 et 20 semaines de préparation pour participer à un triathlon, plutôt que les 12 semaines habituelles.

L'Ontarien de 38 ans jouit déjà d'un palmarès olympique bien garni, avec une médaille d'or à Sydney en 2000 et une médaille d'argent à Pékin en 2008. Ses exploits lui ont valu d'être nommé porte-drapeau du Canada à la cérémonie d'ouverture des Jeux de Londres en 2012.

Autres sports

Sports