•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Printemps érable : l'ASSÉ boycottera la commission spéciale créée par Québec

Étudiants

Photo : La Presse canadienne / Graham Hughes

Radio-Canada

L'Association pour une solidarité syndicale étudiante (ASSÉ) ne prendra pas part aux travaux de la commission spéciale d'examen sur les manifestations étudiantes du printemps 2012.

L’ASSÉ estime que dans sa forme actuelle, la commission présidée par l'ancien ministre de la Sécurité publique Serge Ménard n'est pas crédible.

Elle souhaite notamment que la commission soit publique et qu'elle ait le pouvoir de contraindre des personnes à venir témoigner.

Le 8 mai, sur son site Internet, l’ASSÉ faisait état de sa déception quant au huis clos imposé aux travaux de cette commission.

La Fédération étudiante collégiale du Québec, et la Fédération étudiante universitaire du Québec ne confirment pas non plus leur participation.

Dès l’annonce de cette commission par le gouvernement Marois, les syndicats policiers avaient fait part de leur intention de la boycotter.

La décision de Québec a été critiquée aussi bien par les ex-leaders étudiants que par les partis d'opposition.

Société