•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Université d'Ottawa : des étudiants dénoncent une hausse des droits de scolarité

La rue Laurier à Ottawa, devant le pavillon Tabaret.

La rue Laurier à Ottawa, devant le pavillon Tabaret.

Radio-Canada

Alors que l'Université d'Ottawa doit adopter son budget pour l'année en cours lundi, des associations étudiantes protestent contre une hausse possible des droits de scolarité.

Le Bureau des gouverneurs doit entériner une hausse de 3 % des droits pour l'année financière 2013-2014, soit une augmentation moindre que la hausse moyenne de 4,3 % adoptée l'an dernier.

La Coalition ontarienne contre les hausses (COCH) dénonce la situation et réclame plutôt une baisse. 

En nous appuyant sur les documents publics, les administrations des universités font beaucoup de profits, beaucoup de surplus. Nous, on a fait des démarches [...] pour appuyer une baisse des droits de scolarité.

Lovanie Côté, militante pour la Coalition ontarienne contre les hausses

La COCH estime par ailleurs que les étudiants n'ont pas été consultés dans ce dossier. Lovanie Côté, militante pour la COCH, estime que l'Université a choisi d'annoncer la nouvelle à la dernière minute afin d'empêcher la mobilisation étudiante. La Fédération étudiante de l'Université d'Ottawa reproche également au Bureau des gouverneurs de ne pas avoir consulté les étudiants. Des membres des associations entendent par ailleurs être présents à la réunion pour montrer leur mécontentement.

De son côté, la direction de l'Université rappelle que des consultations prébudgétaires, auxquelles les associations étudiantes ont participé, ont eu lieu cet hiver.

Pendant les consultations budgétaires, toutes sortes de scénarios ont été étudiés, et le consensus qui en est sorti, c'est que la recommandation devrait être une hausse qui serait proportionnelle avec ce que les autres universités font. Et c'est ce qui est proposé ce soir.

Patrick Charette porte-parole de l'Université d'Ottawa

À plus long terme, l'Université envisage d'augmenter les frais de 3 % pour les quatre prochaines années.

En mars, le gouvernement de l'Ontario a abaissé le plafond des augmentations annuelles des droits de scolarité des universités et collèges, qui ne pourront excéder 3 % en moyenne pour les quatre prochaines années.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Ottawa-Gatineau

Société