•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le retour de la légende

Un contenu vidéo est disponible pour cet article
Patrick Roy

Patrick Roy

Photo : Jack Dempsey

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2013 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Comme dans les films, le héros masqué retraité a répondu à l'appel. Patrick Roy est de retour à Denver pour relancer une équipe qui traverse une période tumultueuse.

« Près de 10 ans après avoir annoncé ma retraite comme joueur, je suis de retour à Denver et j'espère que les partisans sont aussi excités que moi »

Patrick Roy est de retour dans l'organisation de l'Avalanche du Colorado.

Un texte de Renaud St-Laurent

La rumeur circulait depuis quelques jours, elle s'est amplifiée lorsque Stéphane Roy a annoncé publiquement la nomination de son frère lundi soir. Elle a finalement été confirmée jeudi.

Roy est le nouvel entraîneur-chef de l'Avalanche. Il occupera également les fonctions de vice-président aux opérations hockey.

« C'est une journée incroyable pour moi, a déclaré Roy dans un communiqué. C'est un nouveau défi très stimulant et j'ai déjà très hâte. »

Roy est devenu le sixième entraîneur-chef depuis le déménagement des Nordiques de Québec à Denver. Son passage au Colorado de 1995 à 2003 n'a laissé personne indifférent. Il a soulevé la coupe Stanley deux fois (1996 et 2001) au cours de cette période, en plus d'établir de nombreuses marques d'équipe. Son numéro 33 a depuis été retiré.

Pour les partisans de l'Avalanche, Roy est beaucoup plus que le héros masqué dont les prouesses ont permis de remporter les deux seuls championnats de l'histoire de l'équipe. Il est une légende vivante.

« C'est une journée très excitante pour nos partisans et un moment très important dans l'histoire de notre organisation », a affirmé le président de l'équipe Josh Kroenke.

Plusieurs experts estiment que le titre de vice-président aux opérations hockey est probablement l'élément qui a convaincu Roy de faire le grand saut dans la Ligue nationale.

Il travaillera de concert avec son ancien coéquipier Joe Sakic, nommé vice-président directeur des opérations hockey il y a deux semaines. Le nouvel entraîneur-chef aura donc droit de parole sur les décisions entourant le personnel.

« Patrick a une très bonne connaissance du hockey, c'est un excellent entraîneur et il n'y a personne de plus passionné que lui », a déclaré Sakic.

La direction de l'Avalanche a convoqué les journalistes pour une conférence de presse la semaine prochaine.

Les joueurs satisfaits

La nomination de Roy a réjoui les joueurs de l'Avalanche, encore secoués par une saison de misère.

« Je pense qu'il peut apporter beaucoup d'autorité et une attitude de gagnant, a souligné l'attaquant Pierre-Alexandre Parenteau. Je pense qu'il va apporter du caractère, quelque chose qui nous a manqué cette année. »

Pour Parenteau comme pour les membres de la direction, Patrick Roy est d'abord et avant tout un gagnant.

« Il a cette réputation-là, a-t-il précisé. Il l'a prouvé dans le passé en tant que joueur et en tant qu'entraîneur à Québec. J'ai entendu dire que c'est un gars qui est assez dur, mais qui sortait le meilleur de ses joueurs. Je pense que c'est ce dont nous avons besoin au Colorado, avec tous les bons jeunes que l'on a. Nous avions besoin de ce changement de garde. »

Pour Patrick Bordeleau, qui sera joueur autonome en juillet, l'arrivée de Roy insufflera à l'Avalanche une bonne dose de caractère et d'émotion.

« C'est un gars émotionnel, tout comme moi. Si je retourne au Colorado, ce que j'espère, ce sera bon pour mon développement. »

« C'est la meilleure nouvelle que j'ai entendue depuis un bon petit bout. », a affirmé le robuste attaquant, tout sourire.

« Au lieu de jouer pour ne pas perdre, nous allons jouer pour gagner. »

L'Avalanche a conclu le calendrier au dernier rang de l'Association de l'Ouest avec une fiche de 16 victoires en 48 matchs. Sous les ordres de Joe Sacco, l'équipe n'a pas participé aux séries éliminatoires au cours des trois dernières saisons.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !