•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Rob Ford perd son poste d'entraîneur de football

Rob Ford qui célèbre une victoire avec son équipe de football, les Eagles de Don Bosco.

Rob Ford qui célèbre une victoire avec son équipe de football, les Eagles de Don Bosco.

Photo : La Presse canadienne / Christopher Drost

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2013 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le maire de Toronto, Rob Ford, a perdu son poste d'entraîneur des Eagles de l'école Don Bosco. Il s'agit de la décision du Conseil scolaire catholique de Toronto, qui n'a pas donné de raison précise dans une déclaration sur son site internet, indiquant simplement « vouloir une direction différente » et remerciant le maire pour son travail.

Un porte-parole du conseil a affirmé à CBC que la décision « n'était reliée aux allégations sur la consommation de crack, mais à une entrevue accordée à Sun News en mars dernier ».

John Yan dit que Rob Ford a donné une image négative de la communauté de Don Bosco en disant qu'elle était « ancrée dans le crime » et que les jeunes sont des « membres de gangs de rue ».

Cette décision survient toutefois alors que le responsable du site américain Gawker et deux journalistes du Toronto Star ont dit, la semaine dernière, avoir vu la vidéo tournée sur le téléphone cellulaire d'un présumé trafiquant qui aurait vendu de la drogue au maire. Radio-Canada n'a pas vu la bande et ne peut pas l'authentifier.

Dans un communiqué, le directeur de l'éducation du Conseil scolaire catholique de Toronto affirme que la décision du conseil a été prise dans « le meilleur intérêt des élèves, de l'école et de la communauté de Don Bosco ».

Le maire sera remplacé par un nouvel entraîneur bénévole.

Entraîneur controversé

Le travail de Rob Ford à la barre de l'équipe de football n'était pas, lui non plus, sans controverse.

Des conseillers municipaux ont qualifié Rob Ford de « maire à temps partiel » en raison de ses nombreuses absences du conseil municipal pour être avec son équipe.

En novembre, deux autobus de la Commission des transports de Toronto ont été déviés de leur route pour aller chercher les joueurs de l'équipe de football du maire.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Ontario