•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Procès du maire Joël Arseneau : les témoignages se poursuivent

Radio-Canada

Quatre témoins ont été entendus jusqu'à maintenant au procès du maire des Îles, Joël Arseneau, qui se déroule à Percé.

Les précisions de Martin Toulgoat

Le maire des Îles-de-la-Madeleine est en procès devant jury pour des accusations de vol et de fraude.  Le procès a débuté mardi avec le choix du jury et le plaidpyer de non culpabilité de l'accusé. 

Le maire, qui a toujours clamé son innocence, a déjà remboursé une somme de 26 000 $ avec les intérêts pour cette histoire qui remonte à 2010.

En matinée, au palais de justice de Percé, une représentante de la Fédération québécoise des municipalités (FQM) et le directeur général de la Conférence régionale des élus (CRE) de la Gaspésie-Les Îles, Gilbert Scatland, ont été appelés à la barre. Ils ont tous deux confirmé que le maire des Îles avait été remboursé personnellement par chèque pour les dépenses que M. Arseneau avait engagées au moment où il représentait ces deux organismes à l'extérieur des îles de la Madeleine.

Les deux témoins ont aussi précisé qu'il leur était difficile de vérifier si le maire avait payé ses factures à partir de son compte personnel ou avec la carte de crédit de la Municipalité.

L'analyse financier du Centre local de développement (CLD) des Îles-de-la-Madeleine, dont le maire est président, est venue expliquer leur politique de remboursement des frais de déplacement. Le témoin a précisé qu'un seul chèque avait été fait au nom de Joël Arseneau pour le remboursement de dépenses effectuées pendant qu'il représentait l'organisme à l'extérieur des Îles de la Madeleine.

Témoignage important

Le procès s'est poursuit en après-midi avec le témoignage très attendu de Dominique Delaney qui était directrice des finances au moment des faits reprochés au maire Arseneau.

Elle a raconté qu'elle aurait rencontré le maire en juin 2009 pour lui demander de rembourser ses frais de voyage à la municipalité ce que le maire n'a pas fait. Mme Delaney a même offert au maire de l'aider à faire ses réclamations.

Ce n'est toutefois qu'en 2010, lorsque les vérificateurs sont intervenus que le maire a alors remboursé les sommes dues. Le témoignage se poursuivra jeudi avec le contre-interrogatoire de Mme Delaney.

Est du Québec

Politique