•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les enfants exposés à la fumée secondaire sont plus agressifs

Un passager d'une voiture fume en présence d'enfants

Photo : iStockphoto

Radio-Canada

L'exposition à la fumée de cigarette en bas âge a des conséquences sur la santé psychologique des enfants. Une étude québécoise montre en effet que ces enfants courent plus de risque de devenir physiquement agressifs et antisociaux.

Les Dres Linda Pagani et Caroline Fitzpatrick de l'Université de Montréal expliquent que cette réalité est indépendante du fait que les enfants aient été exposés au tabagisme pendant la grossesse ou que leurs parents aient un historique de comportements antisociaux.

Les chercheuses expliquent que l'exposition à cette fumée pendant la petite enfance est dangereuse parce que le cerveau de l'enfant est alors en plein développement.
Dans leurs travaux publiés dans le Journal of Epidemiology and Community Health, les auteures ont analysé les données recueillies sur environ 2055 enfants, entre la naissance et l'âge de 10 ans.

Ces données incluent des indications des parents sur l'exposition à la fumée secondaire, des observations des enseignants et des enfants eux-mêmes sur leur comportement en classe.

Ainsi, les enfants qui ont été exposés à la fumée secondaire, même temporairement, sont beaucoup plus susceptibles de se décrire comme plus agressifs en fin de quatrième année.

Ces résultats sont corroborés par d'autres études biologiques sur les effets de la fumée sur le cerveau.

La fumée secondaire est en fait plus dangereuse que la fumée directement inhalée par le fumeur, et 40 % des enfants dans le monde entier y sont exposés.

Dre Linda Pagani

Selon la Dre Pagani, la présence de fumée de tabac dans l'environnement représente la cause la plus évitable de maladies et d'invalidité chez l'enfant. Elle explique que ces résultats laissent à penser que la période postnatale est importante pour la prévention des troubles de comportement chez l'enfant, et militent en faveur de la promotion d'un environnement non pollué à la maison pour les enfants.

Le saviez-vous?

La fumée secondaire est composée à 15 % par la fumée inhalée puis exhalée par le fumeur, et à 85 % par la fumée qui s'envole de la cigarette. Cette dernière est plus toxique, car elle contient une plus grande concentration de nombreux polluants et est respirée sur une période plus longue.

Il avait déjà été montré que le manque d'oxygène dans le système nerveux central du foetus, causé par l'exposition de la mère à la fumée, peut ralentir la croissance du cerveau chez le foetus et entraîner un faible poids à la naissance.

En outre, une autre étude canadienne publiée en 2008 a démontré que la fumée secondaire peut entraîner des symptômes de dépendance à la nicotine chez les jeunes.

Le saviez-vous?

Le taux de tabagisme s'élève à 23 % au Québec. On évalue aussi que 21 % des jeunes de 12 à 17 ans fument, en incluant les cigarettes et les cigarillos.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Santé