•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des policiers ont ouvert le feu et blessé un voleur à Montréal

Opération policière devant un commerce de la rue Saint-Denis, à Montréal

Opération policière devant un commerce de la rue Saint-Denis, à Montréal

Photo : Simon-Marc Charron

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2013 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Des policiers du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) ont ouvert le feu mardi soir sur un homme qui tentait de foncer sur eux avec son véhicule après avoir commis un vol dans un commerce de la rue Saint-Denis.

Peu avant 21 h, l'homme de 44 ans se serait présenté dans un restaurant et se serait servi dans le tiroir-caisse de l'établissement. Il aurait ensuite pris la fuite à bord d'un véhicule.

Une voiture de police qui circulait dans le secteur l'a localisé et l'a suivi. Le véhicule du suspect, ayant probablement remarqué la présence policière, aurait alors accéléré et serait entré en collision avec un panneau de signalisation.

Les policiers seraient alors sortis de leur voiture, mais le suspect aurait reculé son véhicule en leur direction, a expliqué le porte-parole du SPVM, Daniel Lacoursière. 

Les forces de l'ordre auraient alors ouvert le feu en direction du véhicule qui prenait la fuite sur l'avenue Mont-Royal. L'homme a finalement été arrêté après une course à pied près du boulevard Saint-Joseph et du métro Laurier, dans l'arrondissement du Plateau-Mont-Royal.

Le suspect, qui serait bien connu du milieu policier, a été blessé à une main et à l'abdomen. Il a été transporté à l'hôpital, mais on ne craint pas pour sa vie.

L'enquête confiée à la SQ

Le ministre de la Sécurité publique, Stéphane Bergeron, a confié la tenue d'une enquête indépendante à la Sûreté du Québec. 

Lorsqu'une personne meurt ou subit des blessures pouvant causer la mort lors d'une intervention policière ou durant sa détention par un service de police, la politique ministérielle veut que, par souci d'impartialité, l'enquête sur cet événement soit effectuée par le service de police désigné.

Avec les informations de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !