•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Daniel Ratthé exclu du caucus de la CAQ

Le reportage de Davide Gentile

Le député Daniel Ratthé a été suspendu du caucus de la Coalition avenir Québec à la suite d'allégations de financement illégal de sa campagne électorale.

Le chef de la CAQ, François Legault, a affirmé que Daniel Ratthé avait rencontré mardi matin des enquêteurs de la commission Charbonneau, qui l'ont informé « qu'un témoin ferait des allégations extrêmement sérieuses concernant le financement de la campagne à la mairie de Blainville en 2005 ».

François Legault, chef de Coalition Avenir QuébecFrançois Legault, chef de Coalition Avenir Québec

Le témoin viendra déclarer devant la commission Charbonneau « qu'il aurait versé de l'argent comptant à un organisateur de la campagne de M. Ratthé », a expliqué M.Legault.

« Compte tenu de la gravité des faits allégués, dès que j'ai été mis au courant, j'ai demandé à M. Ratthé de se retirer du caucus de la Coalition avenir Québec jusqu'à ce que toute la lumière soit faite sur les allégations du témoin qui le visent, lui et son équipe de 2005 », a tenu à préciser le chef de la CAQ.

Il n'y aura aucune tolérance quand il s'agira de protéger la réputation de la Coalition et de ses députés.

François Legault, chef de la CAQ

En point de presse, Daniel Ratthé a confirmé qu'il allait siéger en tant que député indépendant, ajoutant qu'il acceptait à décision de son chef.

M. Ratthé a précisé qu'il n'avait appris que mardi matin la teneur des allégations à son endroit. Il a affirmé qu'un rapport avait été soumis au directeur général des élections après la campagne municipale de 2005.

À ma connaissance, le financement de ma campagne de 2005 a été fait dans les règles. 

Daniel Ratthé

« Je mettrai tous mes efforts et toutes mes énergies à faire la lumière sur ces allégations », a conclu le député de la CAQ.

Politique provinciale

Politique