•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'influence du climat sur l'essor de l'humanité

L'Afrique

Photo : NASA

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2013 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

L'essor du « génie humain » durant l'Âge de la pierre en Afrique du Sud a coïncidé avec de brusques changements climatiques qui ont favorisé des environnements plus humides dans la région, affirment des anthropologues britanniques.

Les chercheurs ont déjà identifié plusieurs sauts et reculs technologiques dans l'art de la pierre taillée dont les causes ne sont pas connues avec certitude.

Deux périodes de progrès technique ont été remarquées en Afrique du Sud : aux environs de 71 500 ans avant notre ère et entre -64 000 et -59 000.

Représentation de premiers humains (Homo sapiens)
Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Représentation de premiers humains (Homo sapiens)

Photo : AFP / JEAN-PIERRE MULLER

Le Pr Martin Ziegler et ses collègues de l'Université de Cardiff expliquent que ces périodes de progrès techniques furent fort probablement accompagnées d'un développement du langage et de l'identité culturelle, puisque des gravures, des objets en os et des bijoux en coquillages sont apparus au même moment.

Mais ces périodes de développement culturel, les toutes premières de l'histoire humaine, ont toutes disparu en quelques milliers d'années, aussi rapidement qu'elles étaient apparues.

Le saviez-vous?

L'Homo sapiens, c'est-à-dire l'homme anatomiquement moderne, est apparu en Afrique pendant la période du Paléolithique moyen il y a 280 000 à 30 000 ans.

Pour tenter d'expliquer le phénomène, l'équipe britannique a analysé des sédiments marins des côtes sud-africaines afin de reconstruire les variations climatiques dans la région au cours des 100 000 dernières années.

Leurs résultats montrent pour la première fois que l'apparition et la disparition de ces périodes d'innovation ont coïncidé avec de brusques changements du climat.

En fait, les premiers humains d'Afrique du Sud connaissaient des périodes de progrès au moment des climats plus humides. À la même l'époque, de larges régions en Afrique subsaharienne connaissaient un climat plus sec. Elles ont pu devenir un refuge aux premiers humains.

À cette période, l'hémisphère nord subissait un climat extrêmement froid.

« Cette correspondance laisse à penser que les améliorations climatiques ont joué un rôle clef dans l'émergence des innovations culturelles. »

— Une citation de  Pr Martin Ziegler

Le chercheur, dont les travaux sont publiés dans la revue Nature Communications, estime très peu probable que la corrélation entre vestiges archéologiques et climat soit le seul fruit du hasard. Les chercheurs ont aussi remarqué que la perte des avancées techniques correspondait aux périodes où le climat s'est dégradé.

Les auteurs de l'étude concluent que les sursauts imposés par le climat ont probablement été fondamentaux dans l'émergence des éléments clefs du comportement humain en Afrique, puis dans la diffusion d'Homo sapiens hors de son berceau ancestral.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !