•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des villageois des Laurentides veulent bloquer un projet d'Hydro-Québec

Un contenu vidéo est disponible pour cet article
Le maire de Saint-Adolphe-d'Howard et Lisette Lapointe (à la table), discutent du projet d'Hydro-Québec à Saint-Adolphe-d'Howard.

Le maire de Saint-Adolphe-d'Howard et Lisette Lapointe (à la table), discutent du projet d'Hydro-Québec à Saint-Adolphe-d'Howard.

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2013 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Des résidents de Saint-Adolphe-d'Howard, dans les Laurentides, se mobilisent pour empêcher un projet d'Hydro-Québec qui menace, disent-ils, de défigurer le village pittoresque.

Ces résidents demandent que le projet « contre nature » d'Hydro-Québec d'installer une ligne de transmission qui passerait tout près des sommets des montagnes de la région soit présenté devant le BAPE. Ils espèrent ainsi obtenir son rejet. 

Les citoyens en colère ont lancé une pétition à cet effet, mais également un site web pour informer les résidents permanents, les villégiateurs qui passent leurs vacances dans le secteur chaque été, ainsi que tous les visiteurs qui profitent du paysage montagneux avoisinant.

En plus de « détruire la beauté du paysage », plaident les résidents, le projet entraînerait un déboisement important.

« Nous autres ce qu'on dit à Hydro-Québec, c'est qu'avec toutes les nouvelles technologies, on ne peut pas croire qu'il n'y a pas moyen de reprendre ces tracés-là », dit le maire de Saint-Adolphe-d'Howard, Réjean Gravel.

Lisette Lapointe, l'ex-députée provinciale et résidente de Saint-Adolphe-d'Howard, joint sa voix à celle du maire. Lorsqu'elle a entendu parler du projet d'Hydro-Québec, « ça a été un choc », explique-t-elle.

Je considère absolument incroyable qu’on ait même envisagé ça, alors que c’est un joyau, c’est notre patrimoine, les Laurentides.

Lisette Lapointe
Une antenne dans le paysage de Saint-Adolphe-d'Howard.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Une antenne dans le paysage de Saint-Adolphe-d'Howard.

De son côté, Hydro-Québec assure que les citoyens seront consultés tout au long du projet, qui doit être réalisé en 2016. Mais ce n'est pas suffisant pour les résidents qui s'engagent à faire tomber le projet.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !