•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Du gazon synthétique pour un couple de Trois-Rivières

Une pelouse en gazon synthétique

Radio-Canada

Des résidents de Trois-Rivières ont choisi d'installer du gazon synthétique sur leur terrain « pour avoir l'esprit en paix. »

Alain Ouellette et sa conjointe ne sont pas victimes de la propagation de vers blancs qui ravagent les points de verdure à Trois-Rivières. Ils ont remplacé leur pelouse naturelle par un matériau synthétique il y a trois semaines. Leur objectif était de s'éviter l'entretien de leur terrain.

Plusieurs curieux s'arrêtent devant leur résidence depuis l'installation du tapis vert. Alain Ouellette en compte de trois à cinq par jour.

Les gens s'arrêtent, viennent nous voir et nous demandent des explications.

Alain Ouellette

Certains résidents de Trois-Rivières qui sont aux prises avec les vers blancs ne voient toutefois pas le gazon synthétique comme une solution miracle.

On vit dans la nature quand même! Je ne vais pas mettre du plastique dehors, c'est évident pour moi.

Michèle Lapointe

Le président de Bo-Gazon, Jacques Prévost, tient toutefois à souligner que le gazon synthétique n'est pas très nocif pour l'environnement. « Un terrain recouvert de gazon synthétique, ça va éviter combien de tondeuses, avec la pollution et l'électricité que ça implique? »

La loi et le gazon

La réglementation de la Ville de Trois-Rivières prévoit que la moitié du terrain avant d'une résidence soit couvert par des végétaux pour assurer la perméabilité du sol. La Ville de Boucherville a interdit le gazon synthétique en 2010.

Mauricie et Centre du Québec

Environnement