•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Double mastectomie : une Ottavienne approuve la révélation d'Angelina Jolie

Chargement de l’image

Mammographie

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2013 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Quelques jours après l'annonce de la double mastectomie de l'actrice Angelina Jolie, qui a fait couler beaucoup d'encre, une Ottavienne raconte à son tour son histoire et salue le courage de la star américaine.

Linda Morin, 51 ans, a reçu un diagnostic de cancer du sein il y a six ans. Elle approuve la révélation publique de l'actrice, qui dans une tribune du New York Times, a déclaré mardi qu'elle avait subi l'ablation des seins en raison d'un risque élevé de développer un cancer.

« J'étais heureuse que quelqu'un comme elle [...] ait pu sortir et raconter son expérience pour dire que même si elle a perdu ses seins, si elle a décidé d'avoir sa mastectomie double, elle est encore une femme. »

— Une citation de  Linda Morin, auteure

Contrairement à Angelina Jolie, Linda Morin avait un cancer lorsqu'elle a subi l'ablation des seins. Elle a d'ailleurs raconté son histoire dans son livre The Courage to Look Beyond, publié en 2012.

Mme Morin a choisi de ne pas recourir à la reconstruction mammaire parce qu'en plus de limiter ses mouvements, elle aurait dû subir quatre autres interventions chirurgicales en deux ans.

Même si elle a mis trois ans avant de pouvoir se regarder de nouveau dans le miroir à la suite de sa double mastectomie, elle ne regrette pas son choix. « Je me suis décidée à m'accepter comme femme, comme je suis. Je suis fière de ne pas avoir le cancer », soutient-elle. 

L'auteure admet toutefois qu'il a été difficile pour sa famille et les femmes de son entourage de la voir de cette façon.

Linda Morin affirme qu'elle est aujourd'hui très active, malgré les problèmes de santé qu'elle a connus. Elle estime que ces épreuves l'ont aidée à apprécier davantage la vie et le moment présent.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !