ICI Radio-Canada

Vous naviguez sur le nouveau site

Aide à la navigation
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Déménagement écolo à vélo

Déménagement à vélo

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Depuis 2008, Julien Myette a effectué plus de 1500 déménagements et livraisons à vélo à Montréal. Grâce à lui, depuis cinq ans, les Montréalais peuvent faire un choix, certes inhabituel, mais écologique.

Au départ, Julien Myette, ingénieur de formation, puis déménageur professionnel, cherchait une solution de rechange au déménagement par camion. Cycliste passionné, il voulait jumeler travail, plaisir et protection de l'environnement.

Pourquoi le vélo?

Le déménagement  peut être aussi efficace à vélo qu'en camion :

Un vélo peut transporter plus de 10 fois son propre poids, et une remorque a une charge maximale de 600 livres, équivalant à un volume de 3 à 4 mètres cubes. Il faut environ deux à trois remorques et deux voyages pour déménager tous les meubles et les boîtes d'un trois ou d'un quatre et demi.

« C'est presque une œuvre d'art, un Tetris en trois 3D. Ce n'est pas juste une question d'aligner des blocs. Il faut tenir compte du poids, de la rigidité... Il y a beaucoup de variables. Ce n'est pas comme un camion, avec des murs. On n'a pas de murs... »

Déménagement Myette possède huit remorques modifiées et envisage d'en acheter deux autres d'ici la fin de la saison 2013.

Les trucs de Julien pour un déménagement réussi

  • Débarrassez-vous de tout ce qui n'est plus utile (songez au transport à vélo vers les écocentres)
  • Faites une estimation du volume des biens à déménager (utilisez l'outil en ligne)  (Nouvelle fenêtre)
  • Choisissez des boîtes solides et de la même grosseur (ou choisir un bac réutilisable)
  • Ne surchargez pas les boîtes 
  • Fermez bien les boîtes avec du ruban adhésif
  • Emballez tous les objets de dernière minute et les objets pêle-mêle
  • Démontez les meubles
  • Dégagez les entrées avant l'arrivée des déménageurs

Cohabitation entre les vélos et les voitures

Certains automobilistes sont toujours surpris de voir un cycliste en train de tirer une remorque contenant un réfrigérateur et un matelas. « On se fait klaxonner, mais c'est souvent positif », raconte Julien.

Afin de ne pas déranger les automobilistes, les déménageurs à vélo privilégient les grandes artères à plusieurs voies, plutôt que les petites rues. Même avec une remorque chargée au maximum de sa capacité, les cyclistes roulent en moyenne à 10 km/h, ce qui nuit rarement à la fluidité de la circulation, selon Julien Myette.

Si l'idée un peu inusitée de Julien Myette connaît aujourd'hui du succès, il n'a pas toujours été facile de convaincre les gens d'utiliser ses services. « Ils étaient ouverts, mais nous sous-estimaient. Ils pensaient qu'on pouvait transporter juste quelques objets. Ils ne nous appelaient pas pour leurs électroménagers, parce que pour eux, c'est inconcevable. »

Julien avoue ne pas avoir averti ses premiers clients qu'il arriverait en vélo, ce qui a créé quelques surprises et quelques craintes.

« Mais, après 10 minutes, les gens voyaient qu'on n'était pas des hippies bohèmes. On arrivait avec des couvertures bien pliées, des courroies. On emballait deux meubles et ils voyaient que c'était bien fait. »

Aujourd'hui, de nombreux clients choisissent le déménagement à vélo pour l'aspect environnemental.

À quand d'autres entreprises?

Cinq ans après son premier déménagement à vélo, Déménagement Myette demeure la seule entreprise de ce type au pays. Pourtant, Julien Myette aimerait bien aider d'autres personnes intéressées à en démarrer une. Il offre même un guide du déménagement à vélo sur son site web.

« S'il y avait plus d'offres, il y aurait plus de demandes. Ça deviendrait plus courant. Ça deviendrait une alternative comme parmi d'autres. »

« Il y a un intérêt à Verdun, dans Ahuntsic-Cartierville », ajoute-t-il. « Il y a de la place pour d'autres entreprises. Je veux voir le plus possible de vélos. Je n'ai pas intérêt à garder ça juste pour moi. »

Divertissement