•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Encore stoppé en quarts

Steven Stamkos stoppé par Jhonas Enroth

Steven Stamkos stoppé par Jhonas Enroth

Photo : La Presse canadienne / Jacques Boissinot

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2013 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le Canada s'est incliné 3-2 en tirs de barrage devant la Suède, jeudi, en quarts de finale du Championnat du monde à Stockholm.

Quatrième tireur des Suédois, Fredrick Pettersson a fait la différence à l'aide d'un puissant tir frappé du côté du bâton qui a laissé le gardien canadien Mike Smith pantois.

C'est la quatrième année de suite que le Canada ne parvient pas à franchir l'étape des quarts de finale. La Suède retrouvera sa grande rivale finlandaise en demi-finales.

Les Finnois ont dû s'accrocher pour l'emporter 4-3 sur les Slovaques. Ces derniers ont comblé un retard de 0-3 avant de voir Juhamatti Aaltonen enfiler le but gagnant à mi-chemin au dernier tiers.

Avance fragile

En avant 1-0 après 40 minutes, le Canada a mal amorcé la troisième période. Deux pénalités mineures, la deuxième à Claude Giroux, ont permis aux Suédois de rebondir et de prendre les commandes.

Nicklas Danielsson a marqué deux fois en l'espace de quatre minutes, chaque fois sur des passes des jumeaux Daniel et Henrik Sedin.

Giroux avait du feu dans les yeux en quittant le banc des pénalités. À son tour suivant sur la patinoire et seulement 75 secondes plus tard, il complétait une manœuvre d'Andrew Ladd. La prolongation n'a pas fait de maîtres.

Plus tôt, un but en avantage numérique de Steven Stamkos, son septième du tournoi, avait lancé le Canada en avant.

Stamkos (7-5-12), deuxième pointeur de ce Championnat, a trompé la vigilance de Jhonas Enroth en redirigeant un tir de la ligne bleue de Pascal Robidas après seulement 45 secondes de jeu au deuxième tiers.

Staal fauché

Eric StaalAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Eric Staal

Photo : La Presse canadienne / Jacques Boisinot

La rencontre a également été marquée en première période par la blessure au genou droit d'Eric Staal. L'attaquant des Hurricanes de la Caroline a aussitôt quitté le match.

Il a été victime d'un geste volontaire d'Alexander Edler. Le Suédois a écopé d'une pénalité majeure de 5 minutes et d'une inconduite de match.

Le Canada n'a pas su tirer profit de la longue supériorité numérique.

Les faits saillants du match :

La Russie écrasée

Devant une délégation américaine moins talentueuse, l'équipe nationale russe s'est effondrée en quarts de finale. Un résultat inquiétant à quelques mois des Jeux de Sotchi.

La Russie (5 victoires et 2 défaites au tour préliminaire) a subi un cuisant revers de 8-3 aux mains des États-Unis (5-2), jeudi, à Helsinki.

Fyodor Tyutin et Stephen GiontaAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Fyodor Tyutin et Stephen Gionta

Photo : AFP / ALEXANDER NEMENOV

C'est la tête basse que les Russes quittent la dernière grande compétition internationale avant le tournoi olympique tant attendu devant leurs partisans en février prochain. Ils n'avaient pas perdu en quarts de finale depuis le Championnat du monde de 2006.

Une équipe américaine jeune et affamée, menée de main de maître par Paul Stastny (2 buts, 2 passes), a dominé la rencontre d'un bout à l'autre.

Craig Smith (5 passes) s'est également distingué. Il a alimenté à la perfection l'attaquant du Canadien Alex Galchenyuk, qui a inscrit le quatrième but des Américains.

Les États-Unis seront du carré d'as pour la première fois en quatre ans.

Fraîchement débarquée en Finlande, la vedette russe Alexander Ovechkin (Capitals) n'aura été que de passage dans ce tournoi. Il a tout de même laissé sa marque sur la feuille de pointage avec un but et un passe.

Les deux gardiens russes n'ont pas été à la hauteur du moment. Ilya Bryzgalov (Flyers) a quitté la rencontre après avoir accordé 4 buts sur 20 tirs. Son auxiliaire Semyon Varlamov (Avalanche) a vécu une troisième période atroce. Il a cédé 4 fois en seulement 11 tirs.

Cette défaite humiliante devrait mener à une introspection importante au sein de la Fédération russe. Les joueurs et les dirigeants souhaitent remporter une première médaille d'or olympique, quatre ans après l'affront des Jeux de Vancouver.

Coup fumant de la Suisse

L'autre surprise du jour est helvétique. Les étonnants Suisses ont offert une prestation défensive hors du commun pour vaincre la République tchèque 2-1 et ainsi accéder au carré d'as.

Denis Hollestein et Roman Josi ont inscrit les buts de la Suisse, pendant que le gardien Martin Gerber n'a cédé qu'une fois pour mener les siens à un huitième gain de suite à ce Championnat du monde.

À son premier match dans ce tournoi, le défenseur du Canadien de Montréal Raphaël Diaz a obtenu une mention d'aide sur ce qui allait s'avérer le but vainqueur à mi-chemin en deuxième période.

Tomas Plekanec a aussi récolté une passe sur l'unique but des Tchèques. La Suisse a rendez-vous avec les États-Unis en demi-finales.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !