•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Denis Coderre en quête de la mairie de Montréal

Denis Coderre annonce officiellement sa candidature à la mairie de Montréal.

Radio-Canada

C'est officiel, Denis Coderre sera candidat à la mairie de Montréal. Devant des militants et une trentaine de manifestants, le député libéral fédéral a expliqué devant l'hôtel de ville qu'il brigue la mairie pour pallier le « manque de leadership flagrant » à la tête de la métropole québécoise à qui il désire rendre sa fierté et ses lettres de noblesse.

Montréal n'a pas besoin d'un sauveur. Montréal a besoin d'un chef d'orchestre, Montréal a besoin d'un catalyseur, Montréal a besoin d'un rassembleur et c'est ce que je vous offre aujourd'hui.

Denis Coderre

En ce qui a trait à la structure administrative de la Ville, M. Coderre a dit qu'il n'avait pas l'intention de la réinventer, mais plutôt d'en améliorer la gouvernance.

Au cours de son discours, Denis Coderre a lancé un appel aux 29 000 employés municipaux avec qui il désire travailler en étroite collaboration pour remettre la ville sur les rails.

Le chef d'Équipe Denis Coderre pour Montréal a également expliqué que son parti était ouvert à tous. Il a expliqué que 50 % de ses candidats seront des élus et que l'autre moitié sera composée de nouveaux venus.

Il a cependant précisé que ceux qui voudront se présenter sous sa bannière devront montrer patte blanche. Il a ajouté que le financement de son parti se fera strictement sur une base populaire, soit à partir de dons individuels qui n'excèdent pas 100 $.

Denis Coderre présentera son programme politique au cours des prochaines semaines. Il a réitéré qu'il voulait créer un poste d'inspecteur général pour la Ville.

Montréal actuellement se cherche parce qu'il y a un manque de leadership flagrant au niveau de ses institutions politiques. À un moment donné, ou bien tu regardes la parade ou bien tu vas dedans.

Denis Coderre

Afin de se consacrer entièrement à sa campagne, Denis Coderre quittera officiellement ses fonctions de député libéral de la circonscription de Bourassa le 2 juin prochain, après 16 ans de politique active sur la scène fédérale. Il assure qu'il renoncera à tous les avantages liés à cette fonction.

Le FRAPRU s'invite à l'événement

Des manifestants attendaient Denis Coderre près de l'hôtel de ville. Issus du Front d'action populaire en réaménagement urbain (FRAPRU), les manifestants revendiquaient davantage de logements sociaux et la protection des immeubles à logements.

Une bousculade a éclaté peu après la fin de la conférence de presse. Selon le SPVM, un agent a dû repousser un homme âgé. Il a été blessé légèrement. Une enquête est en cours.

Priorité aux réseaux sociaux

Le député libéral de Bourassa a lancé son offensive médiatique tôt jeudi matin, en postant un premier message sur Twitter et une courte vidéo sur YouTube, où il expliquait les raisons pour lesquelles il se lançait dans la course à la mairie de Montréal.

Il ajoutait que, puisqu'il est reconnu pour sa présence active sur les médias sociaux, c'est ce moyen de communication qu'il a choisi pour annoncer la nouvelle à ceux et celles qui le suivent sur ces plateformes.

Sur sa page Facebook, le politicien s'est montré plus subtil en remplaçant seulement sa photo d'arrière-plan par un cliché ensoleillé de l'hôtel de ville de Montréal.

La vidéo intitulée « Pourquoi j'ai choisi Montréal? » publiée sur YouTube par Denis Coderre :

Denis Coderre a récemment déposé une demande d'autorisation pour la création d'« Équipe Denis Coderre pour Montréal » auprès du Directeur général des élections du Québec.

De nombreux sondages menés avant même qu'il annonce sa candidature le donnent largement gagnant lors de l'élection de novembre prochain.

Dans l'arène électorale montréalaise, Denis Coderre devra se mesurer au chef de Projet Montréal, Richard Bergeron, et à la chef de Vision Montréal, Louise Harel, qui a réagi à la candidature du député de Bourassa en déclarant : « Le test de la réalité c'est celui qu'il va avoir à passer dans les semaines et mois qui viennent. »

En soirée, en marge de la présentation de trois candidats dans l'est de Montréal, Richard Bergeron a déclaré : « Enfin, le profil de la prochaine campagne se dessine et Projet Montréal sera incontournable. »

La formation de l'ancien maire Gérald Tremblay, Union Montréal, a annoncé sa dissolution la semaine dernière, après la démission de plus de la moitié de ses élus au conseil municipal.

Depuis le départ de Gérald Tremblay, en novembre dernier, la ville est dirigée par Michael Applebaum.

Quelques faits sur Denis Coderre

  • Âgé de 49 ans, marié et père de deux enfants
  • Détenteur d'un baccalauréat en sciences politiques de l'Université de Montréal
  • Député de Bourassa depuis 1997
  • A occupé les postes de secrétaire d'État au Sport amateur et de ministre de la Citoyenneté et de l'Immigration dans les gouvernements de Jean Chrétien
  • A occupé les postes de président du Conseil privé de la Reine, ministre responsable de la Francophonie et interlocuteur fédéral auprès des Métis et des Indiens non inscrits dans le gouvernement de Paul Martin

Pour relire notre discussion en direct sur le futur maire de Montréal :

Affaires municipales

Politique