•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Barack Obama annonce le départ du directeur du fisc

Le président américain Barack Obama en conférence de presse au sujet du scandale du fisc, le 15 mai 2013
Le président américain Barack Obama en conférence de presse au sujet du scandale du fisc, le 15 mai 2013 Photo: AFP / BRENDAN SMIALOWSKI
Radio-Canada

Le directeur par intérim du fisc américain, Steven Miller, a remis sa démission, a annoncé le président Barack Obama, mercredi, en conférence de presse à la Maison-Blanche.

Ce départ a été demandé par le secrétaire au Trésor, Jack Lew, à la suite de l'affaire du ciblage indu de groupes politiques conservateurs par des fonctionnaires de l'Agence du revenu (Internal Revenue Service, IRS).

L'IRS a reconnu avoir intentionnellement ciblé depuis des années des groupes comme le Tea Party qui demandaient le statut d'organisme sans but lucratif. Des fonctionnaires cherchaient systématiquement les mots-clés « tea party », « patriot » ou « conservative » dans les noms des organismes demandeurs d'exemptions d'impôt pour ensuite poser des questions jugées excessives, notamment sur l'implication politique.

À Washington, le leader républicain de la Chambre des représentants, John Boehner, a réclamé la prison pour les responsables.

Le président en colère

Lors de sa courte intervention télévisée, M. Obama s'est dit « en colère » contre les responsables de ces manoeuvres et a promis de faire « tout en son pouvoir » pour éviter la réédition de ce genre de scandale. « L'IRS doit fonctionner avec une intégrité absolue », a-t-il insisté.

J'ai passé en revue le rapport de [l'inspecteur] du département du Trésor et les agissements mis au jour sont inexcusables. Inexcusables, et les Américains ont le droit d'être en colère. Je suis en colère. Je ne tolérerai pas ce genre de comportement dans une administration, quelle qu'elle soit, mais en particulier à l'IRS.

Le président américain Barack Obama
Avec les informations de Agence France-Presse

International