•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Greenpeace s'en prend à Résolu

L'usine de pâte de Produits forestiers Résolu, à Saint-Félicien
L'usine Saint-Félicien de Produits forestiers Résolu

Greenpeace éclabousse la papetière Produits forestiers Résolu, alors que ses actionnaires sont réunis à Thunder Bay.

L'organisation de protection de l'environnement a publié mercredi un rapport intitulé « Des promesses à la réalité : le développement (non) durable de Résolu ».

L'organisation de protection de l'environnement accuse la papetière d'insister sur le développement durable, sans passer à l'acte comme l'indique son porte-parole, Nicolas Mainville.

« C'est clair que nous lançons un message, un avertissement aux marchés internationaux, contre les fausses promesses de Résolu. Leurs allégations à propos de produits durables ne passent pas le test », affirme le porte-parole.

Incapacité à protéger les espèces menacées, non-respect des droits des Premières Nations et mépris des collectivités d'accueil sont au nombre des reproches formulés par Greenpeace.

Mais les conclusions du rapport sont loin de faire l'unanimité. Le maire de Thunder Bay, Keith Hobbs, n'en croit pas un mot.

« Résolu a fait beaucoup pour la communauté et continuera d'en faire beaucoup », affirme le maire.

Même son de cloche à Iroquois Falls.

« Pour chaque arbre que Résolu coupe, trois sont plantés. Leur crédibilité est très forte ici », soutient le maire Gilles Forget.

Les deux municipalités ont cependant leurs différents avec l'entreprise. Surtout sur la question de l'évaluation foncière, pour laquelle Résolu a demandé une révision pour payer moins d'impôts.

C'est pourquoi Greenpeace l'accuse d'être irresponsable.

« Ces choix sont dignes d'un citoyen corporatif délinquant », accuse l'organisme.

Reste à voir maintenant l'impact qu'aura ce rapport sur les actionnaires, réunis en assemblée générale annuelle, à Thunder Bay.

D'après le reportage de Daniel Blanchette Pelletier

Ontario

Industrie forestière