•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Mauritanie : 10 ans de prison requis contre un Canadien

Une carte du Mali

Une carte du Mali

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2013 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Une source judiciaire rapporte que le parquet a requis dix ans de prison contre le Canadien Aron Youn.

Ce dernier, détenu depuis 2011 en Mauritanie, est accusé d'avoir voulu rejoindre Al-Qaïda au Maghreb islamique (AQMI) au Mali.

Le Canadien d'origine coréenne purge une peine de deux ans à la prison de Nouakchott, prononcée en première instance par la Cour criminelle de la capitale mauritanienne en juillet 2012.

M. Youn a « plaidé non coupable » et affirmé « n'avoir jamais appartenu à une organisation terroriste », selon la même source judiciaire.

Il a dit être venu en Mauritanie pour « apprendre le Coran » et « l'arabe » dans des instituts islamiques, mais la justice mauritanienne croit que M. Youn a de « solides liens avec les terroristes d'AQMI et que son projet de rejoindre le maquis de cette nébuleuse est incontestable ».

Le verdict doit être rendu à la mi-juin.

Lors du premier procès, le Canadien avait été condamné à payer une amende de 18 000 $.

Aaron Youn avait été arrêté « fin décembre 2011 alors qu'il tentait de se rendre dans les camps d'AQMI au Mali », selon l'accusation.

La crise malienne



La Mauritanie partage plus de 2200 km de frontière avec le Mali, où une opération militaire franco-africaine est en cours depuis plus de quatre mois contre les groupes djihadistes, dont AQMI.

Avec les informations de Agence France-Presse

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !