•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Huit jours de jeûne et une rencontre avec le maire pour François Roy

Françoi Roy entame mardi une grève de la faim.
Françoi Roy entame mardi une grève de la faim.
Radio-Canada

Le coordonnateur de l'organisme Logemen'occupe, François Roy, entame mardi sa huitième journée de grève de la faim, en vue d'obtenir la condamnation de logements impropres à l'habitation sur le territoire de Gatineau.

Depuis la semaine dernière, M. Roy demandait une rencontre avec le maire de Gatineau, Marc Bureau, dans un logement de la rue Morin jugé insalubre par son organisme.

Le coordonnateur affirme avoir reçu lundi une invitation du bureau du maire. Toutefois, M. Bureau souhaite que la réunion se déroule à l'hôtel de ville. François Roy se rendra donc au bureau du maire, mais entend poursuivre sa grève de la faim tant que des gestes concrets n'auront pas été accomplis pour résoudre ce qu'il qualifie de crise du logement abordable et des taudis à Gatineau.

« On souhaite encore une fois que le maire et le ministre [des Affaires municipales, Sylvain Gaudreault] se déplacent dans le taudis et constatent l'état des lieux. [...] Il faut nécessairement avoir une rencontre avec le ministre Gaudreault pour qu'on puisse résoudre l'ensemble du problème », soutient le coordonnateur de Logemen'occupe.

François Roy souhaite notamment le renforcement du règlement de salubrité de la Municipalité, qui, selon lui, ne peut s'attaquer convenablement aux logements impropres à l'habitation. Il demande également la mise en place d'un chantier sur le logement pour faire le point sur la question avec les différents acteurs du milieu.

Par ailleurs, dans un communiqué rendu public mardi, François Roy dit se sentir bien physiquement et moralement, malgré son jeûne de plus d'une semaine.

Ottawa-Gatineau

Société