•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Sécurité renforcée pour le discours de Pamela Geller

Pamela Geller

Pamela Geller

Photo : La Presse canadienne / David Karp

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2013 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.


Des mesures de sécurité ont été prises à Toronto pour éviter des affrontements devant un centre communautaire juif où une militante israélienne controversée doit prononcer ce soir un discours sur l'islam.

L'Américaine Pamela Geller s'est fait connaître pour ses positions bien arrêtées depuis les attentats du 11 septembre 2001. Elle s'était notamment opposée à la construction d'une mosquée près de l'ancien site du World Trade Center à New York.

Des policiers seront postés à l'extérieur du centre Zionist de North York pour éviter d'éventuels débordements. La Ligue de défense juive, qui a invité Pamela Geller, fera aussi appel à des agents de sécurité à l'intérieur de l'édifice.

Policiers et organisateurs ne s'attendent toutefois à aucun affrontement. Il ne s'agit que d'une mesure de précaution selon eux.

« On attend 300 personnes, indique Meir Weinstein, le directeur national de la Ligue de défense juive du Canada. Le discours de Mme Geller est à propos de la menace que représente selon nous la radicalisation de l'islam pour Israël. »

L'Association canadienne des libertés civiles souligne que la liberté d'expression a des limites. « Il y a certainement des limites au Canada en vertu du Code criminel qui visent à contrer la propagande haineuse, mais dans une société démocratique, la réponse, c'est le contre-discours, explique Nathalie Desrosiers. La liberté d'expression, c'est de s'exprimer pacifiquement. »

La Ligue de défense juive précise que son invitée n'a jamais prêché la haine et que tout le monde a droit à ses opinions à son sujet.

Les congrès islamique et musulman du Canada ne nous ont pas rappelés.

D'après un reportage de Jean-Philippe Nadeau

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Ontario