•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Attentats en Turquie : neuf personnes arrêtées

Le double attentat a coûté la vie à 46 personnes dans la ville de Reyhanli près de la frontière syrienne.

Le double attentat a coûté la vie à 46 personnes dans la ville de Reyhanli près de la frontière syrienne.

Photo : AFP / BULENT KILIC

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2013 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le premier ministre turc, Recep Tayyip Erdogan, a directement accusé Damas d’être derrière le double attentat qui a fait au moins 46 morts samedi dans la ville de Reyhanli près de la frontière syrienne.

« Ils veulent nous entraîner dans un scénario catastrophe. »

— Une citation de  Recep Tayyip Erdogan, premier ministre turc

Plus tôt dimanche, son vice-premier ministre, Besir Atalay, annonçait l'arrestation de neuf personnes suspectées dans cette affaire, toutes de nationalité turque.

M. Atalay a indiqué que les suspects appartenaient à « une organisation terroriste en contact avec les services de renseignement syrien », ajoutant que certains d’entre eux avaient fait des « aveux ».

La Syrie, montrée du doigt dès samedi, par la Turquie, a répondu par la voix de son ministre de l'Information, Omrane Al-Zohbi, qui a déclaré que « la Syrie n'a pas commis et ne commettra jamais un tel acte, car nos valeurs ne nous le permettent pas ».

L’attentat de Reyhanli est l'attaque la plus meurtrière en Turquie depuis plusieurs années, notamment depuis le début du conflit en Syrie en mars 2011, qui a fait plus de 80 000 morts selon le dernier bilan de l'Observatoire syrien des droits de l'homme.

Le gouvernement turc, un ancien allié de Damas, soutient les rebelles contre le président Bachar Al-Assad.

Avec les informations de Agence France-Presse, et Reuters

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !