•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

« Cafés solidaires » cherchent preneurs au Tam Tam Café

Tam Tam Café
Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2013 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le projet des cafés solidaires, proposé depuis à peine un mois par le Tam Tam Café, remporte un franc succès. L'établissement du quartier Saint-Roch est le premier de la province à s'être joint au mouvement des cafés en attente, originaire d'Italie.

L'idée est simple : le Tam Tam Café offre la possibilité aux clients d'acheter un café, une soupe, un sandwich ou les trois, pour en faire profiter quelqu'un de plus démuni. Les boissons et aliments payés sont gardés en banque, jusqu'à ce qu'une personne dans le besoin se présente à l'établissement pour les réclamer.

« La personne qui demande un café, je vais lui demander de faire une petite action en échange, le temps que je fasse le sandwich qu'il va prendre. Je pourrais lui demander d'arroser les plantes ou de nettoyer les tables », explique le gérant du Tam Tam Café, Benoit Maheux.

Or, maintenant que le concept a fait ses preuves auprès des donateurs, le défi est de faire passer le mot dans la rue. Déjà, le Tam Tam Café compte une centaine de cafés en banque. « Ce n'est pas parce qu'on n'en a pas donné beaucoup qu'on va arrêter du jour au lendemain. On va voir dans un mois, et après on va voir dans un an », lance Benoit Naheux, optimiste.

Chose certaine, l'idée séduit. Le concept de café en attente a déjà commencé à faire des petits dans la province, à Sherbrooke et à Montréal.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !