•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Union Montréal annonce sa dissolution

Les explications d'Yvan Côté
Radio-Canada

Union Montréal, le parti de l'ancien maire Gérald Tremblay, a annoncé jeudi sa dissolution.

Cette annonce survient le jour où le chef du parti Union Montréal, Richard Deschamps, et cinq autres élus membres du parti annoncent leur démission.

Outre M. Deschamps, la mairesse de l’arrondissement LaSalle Manon Barbe, les conseillers Alvaro Farinacci, Josée Troilo, Laura-Ann Palestini, Vincenzo Cesari et Dominic Perri quittent à leur tour le navire de l’ancien maire.

Cette dissolution survient une semaine avant l’annonce attendue de la candidature de Denis Coderre à la mairie de Montréal.

Le parti Union Montréal, qui a remporté la dernière élection municipale avec 39 sièges au conseil municipal en 2009, n'a plus que 14 élus au conseil. Les démissions annoncées porteront ce nombre d'élus à 9.

Le parti avait connu une vague de démissions en novembre dernier lorsque 6 élus avaient quitté le parti, emportant du même coup la majorité du parti au conseil municipal. Cette vague de démissions suivait l'abdication du maire Gérald Tremblay, le 5 novembre 2012. Poussé vers la sortie, M. Tremblay a quitté son poste dans les parfums de scandale de la commission Charbonneau.

Les derniers élus du parti avaient décidé de maintenir la barque à flot et d'écarter la dissolution d'Union Montréal à la suite d'une réunion tenue en mars dernier. Le parti disposerait toujours de 300 000 $ dans ses coffres.

Affaires municipales

Politique