•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les Autochtones habitent principalement en Ontario et dans l’Ouest

Des étudiants autochtones de l'Université d'Ottawa en appui au mouvement Idle No More.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2013 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

C’est en Ontario que vivent le plus grand nombre d’Autochtones au pays. Selon l’Enquête nationale auprès des ménages (ENM) de 2011, publiée mercredi par Statistique Canada, la province héberge plus d’un autochtone sur cinq au pays, soit 301 425 personnes (21,5 % de la population totale). L'augmentation de la population autochtone en Ontario est quatre fois plus importante que dans la population en général (5,2 %).

Un texte d'Emmanuelle De Mer (Nouvelle fenêtre)

La démographie ne peut pas expliquer à elle seule cette augmentation. « D’un recensement à l’autre, de plus en plus de gens s’identifient comme Autochtones. On a vu ça beaucoup pour les Métis. Pour beaucoup, il s’agit de nouvelles déclarations », explique François Nault, analyste pour Statistique Canada.

Il y avait des stigmates à se déclarer Autochtone et peut-être que ça tombe. La croissance est toutefois beaucoup moindre en 2011 qu’entre 2001 et 2006.

François Nault

Près de six Autochtones sur dix (57,6 %) habitent dans l’Ouest canadien. La Colombie-Britannique (16,6 %), l’Alberta (15,8 %) et le Manitoba (14 %) en hébergent environ le même nombre, tandis que 11,3 % de la population autochtone habite en Saskatchewan.

Sans surprise, les Autochtones sont majoritaires dans deux territoires, soit au Nunavut, formant 86,3 % de la population, et dans les Territoires du Nord-Ouest (51,9 % de la population). Au Yukon, ils représentent moins d’un résident sur cinq (23,1 %).

Selon l'ENM de 2011, le pays compte 1 400 685 citoyens ayant déclaré une identité autochtone, soit 4,3 % de la population nationale. D'un recensement à l'autre (1996, 2001, 2006 et 2011), le nombre d'Autochtones augmente de façon constante à un rythme de 0,5 %.

Les Premières Nations

L’Ontario héberge le plus grand nombre de personnes issues des Premières Nations, avec près d’un sur cinq (23,6 %), soit environ 201 100 résidents.

Les autres vivent majoritairement dans l’Ouest canadien, soit en Colombie-Britannique (18,2 %), en Alberta (13,7 %), au Manitoba (13,4 %) et en Saskatchewan (12,1 %).

Un totem au parc Stanley de VancouverAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Un totem au parc Stanley de Vancouver

Photo : Philippe Moulier

C’est dans les Territoires du Nord-Ouest où la proportion de personnes issues des Premières Nations est la plus importante, soit près du tiers de la population (32,7 %). Au Yukon, ils comptent pour 19,8 % de la population et au Manitoba ainsi qu’en Saskatchewan, pour environ 10 %.

Environ la moitié (49,3 %) des Premières Nations vivent dans une réserve ou un établissement indien. C’est le cas de près des trois quarts (72 %) de ceux habitant au Québec, la plus forte proportion au pays.

Au pays, 323 290 personnes issues des Premières Nations vivent hors réserve. C’est à Winnipeg où elles sont les plus nombreuses (25 970), suivi d’Edmonton (18 210) et de Vancouver (15 080).

Les Métis

L’Ouest canadien et l’Ontario hébergent la majorité des citoyens s’étant déclarés Métis. Plus du cinquième (21,4 %) d’entre eux vivent en Alberta, la province qui en compte le plus grand nombre, avec 96 865 personnes. Ils sont également présents en Ontario (19 %), au Manitoba (17,4 %), en Colombie-Britannique (15,4 %), en Saskatchewan (11,6 %) et au Québec (9,1 %)

Le quart des Métis vivent soit à Winnipeg (46 325 personnes), Edmonton (31 780), Vancouver (18 485) ou Calgary (17 040).

Les Inuits

Près de la moitié des Inuits au pays, soit 45,5 %, vivent au Nunavut, dans le Grand Nord canadien, soit 27 070 personnes. Ils représentent 85,4 % de la population du territoire.

Environ les trois quarts (73,1 %) des Inuits au pays habitent dans ce qu’on appelle l’Inuit Nunangat, un vaste territoire qui s’étend du Labrador aux Territoires du Nord-Ouest. Cette zone inclut le Nunavik (au nord du Québec), le Nunavut, la Nunatsiavut (au nord du Labrador) et la région inuvialuite (au nord du Yukon et des Territoires du Nord-Ouest).

Une population qui ne cesse de rajeunir

La population autochtone continue d’être de plus en plus jeune. L’âge médian y est de 28 ans, alors qu’il grimpe à 41 ans pour la population canadienne.

Les Inuits forment le groupe le plus jeune, la moyenne d’âge y étant de 23 ans. Celui des Premières Nations est de 26 ans et celui des Métis, de 31 ans.

Les enfants âgés de 14 ans et moins représentent plus du quart (28 %) d’entre eux, loin devant la population non autochtone (16,5 %). La moitié (49,6 %) vivent avec leurs deux parents, comparativement aux trois quarts (76 %) des enfants non autochtones.

Plus du tiers (34,4 %) des enfants autochtones, soit 134 845 enfants, vivent dans une famille monoparentale, en majorité avec leur mère, soit deux fois plus que les enfants non autochtones (17,4 %).

Par ailleurs, l’ENM permet de connaître, pour la première fois, le nombre d’enfants en familles d’accueil. Sur les 30 000 au pays, environ la moitié, soit 14 000, sont autochtones (48,1 %).

C’est énorme, alors qu’ils représentent 4 % de la population. En proportion, il y a dix fois plus d’enfants autochtones qui sont en familles d’accueil que dans le reste de la population.

François Nault

De leur côté, les 15 à 24 ans forment 18,2 % de la population autochtone et 12,9 % des non autochtones. Une seule donnée est commune aux deux populations : les 25 à 64 ans sont majoritaires tant chez les Autochtones (27,9 %) qu’auprès du reste des Canadiens (56,3 %).

Sans surprise, les aînés sont moins nombreux chez les Autochtones. Les 65 ans et plus comptent pour 6 % d’entre eux, au-delà de deux fois moins que la population canadienne (14,2 %).

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Ontario