•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Trois femmes retrouvées à Cleveland : le travail de la police critiqué

Les policiers devant la maison de Cleveland où trois femmes ont été kidnappé il y a 10 ans

Les policiers devant la maison de Cleveland où trois femmes ont été kidnappé il y a 10 ans

Photo : AP/Tony Dejak

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2013 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

La police de Cleveland a ouvert une enquête interne pour déterminer si elle aurait pu intervenir plus tôt pour libérer les trois femmes séquestrées pendant 10 ans dans une maison de l'Ohio.

Plusieurs voisins disent avoir alerté la police après avoir été témoins d'activités suspectes. Un voisin de la maison où auraient été emprisonnées les trois femmes a soutenu qu'une femme avait été aperçue derrière la maison il y a quelques années, rampant nue, une laisse au cou; ce que la police a réfuté. 

Un autre a entendu des coups contre les portes de la demeure et a remarqué que des sacs de plastique couvraient les fenêtres.

Lorsqu'ils ont été alertés, les policiers se sont rendus sur les lieux sans jamais pénétrer dans la résidence, selon des voisins. 

La police de Cleveland a également visité la résidence en 2011, après que la soeur d'un voisin eut vu dans la maison une fille tenant un bébé dans ses bras et pleurant pour demander de l'aide. Une patrouille s'est présentée, les policiers ont frappé à la porte plusieurs fois, puis sont partis quand personne ne leur a répondu.

Il y a huit mois, la soeur du même voisin a vu Ariel Castro, propriétaire de la maison, garer son bus devant la maison et en sortir en tenant un grand sac contenant de la nourriture pour plusieurs personnes et un plateau portant plusieurs boissons. Or, l'homme disait vivre seul depuis son divorce, des années auparavant.

Les policiers se sont rendus sur place et ont demandé à l'homme de 52 ans de ne plus garer son autobus à cet emplacement.

Ariel, Pedro et O'Neil Castro ont été arrêtés en lien avec la séquestration de trois femmes pendant 10 ans à Cleveland dans l'Ohio.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Ariel, Pedro et O'Neil Castro ont été arrêtés en lien avec la séquestration de trois femmes pendant 10 ans à Cleveland dans l'Ohio.

Photo : AP/Police de Cleveland

Ariel Castro, un homme discret

Au fil du temps, plusieurs autres comportements suspects de Castro, considéré dans le quartier ouvrier du West Side de Cleveland à majorité noire et hispanique comme un homme discret, voire secret, auraient pu alerter les autorités. 

En 2004, des policiers se sont rendus à la maison après avoir reçu un appel voulant que Castro, un chauffeur d'autobus scolaire, ait enfermé un enfant dans l'autobus. Il aurait laissé l'enfant seul à l'intérieur du véhicule le temps d'aller déjeuner dans un restaurant-minute. 

Personne n'a répondu à la porte et la police a plus tard conclu qu'il n'y avait aucune intention criminelle, a indiqué le directeur de la sécurité publique, Martin Flask. Ariel Castro a fait tout de même l'objet d'une enquête et d'une suspension disciplinaire, mais le dossier n'est pas allé plus loin.

Pourtant à l'époque, Castro avait déjà enlevé Michelle Knight, âgée de 20 ans lors de sa disparition en 2002, et qui résidait à quelques centaines de mètres de là.

Amanda Berry, qui a donné naissance à une petite fille lors de sa captivité, avait été enlevée huit mois plus tôt en 2003. Gina DeJesus, la troisième captive délivrée lundi, avait disparu en 2004 alors qu'elle n'avait que 14 ans.

Le 6 novembre dernier, Ariel Castro a été licencié après quatre avertissements pour des écarts de conduite.

Amanda Berry, à gauche, et Georgina DeJesus, à droite, peu de temps avant leur disparition.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Amanda Berry, à gauche, et Georgina DeJesus, à droite, peu de temps avant leur disparition.

Photo : La Presse canadienne / FBI

Malgré ces mises en garde des voisins, le maire de Cleveland Frank Johnson a déclaré n'avoir « aucun élément indiquant que des voisins, des passants, des témoins ou quiconque aient un jour appelé pour fournir une information en rapport avec ce qu'il se passait dans la maison de Seymour Avenue ».

C'est la deuxième fois en quatre ans que le travail de la police de Cleveland est mis en cause dans une affaire de disparition.

Les suspects interrogés 

En attendant d'en apprendre davantage, les enquêteurs du FBI passent la maison au peigne fin ainsi que tous les appels qui ont été faits à cette résidence au cours des 10 dernières années.

L'enquête en cours devra déterminer comment et pourquoi les trois femmes ont été séquestrées, et comment elles ont pu demeurer à Cleveland pendant tant d'années sans être repérées. La police tentera aussi de faire des liens avec d'autres cas d'enlèvements survenus depuis dans la région.

Trois frères d'origine hispanique - Pedro, O'Neil et Ariel Castro - âgés de 50, 52 et 54 ans, ont été arrêtés dans cette affaire. Mais seul Ariel Castro a été accusé d'enlèvement et de viol.

Les procureurs n'ont soumis aucune accusation contre les deux frères d'Ariel Castro, soulignant l'absence de preuves pouvant indiquer qu'ils aient été impliqués de quelconque façon dans le crime.

Avec les informations de Agence France-Presse, Associated Press, et Reuters

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !