•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Rapibus à Gatineau sera-t-il vraiment plus rapide?

Les automobilistes doivent déjà suivre les nouvelles signalisation, même si le Rapibus n'est pas encore en fonction.

Radio-Canada

Le Rapibus, qui doit être inauguré en octobre prochain, ne semble pas réduire de façon importante la durée de transport sur certains circuits, comparativement au temps de transport actuel. C'est ce que révèlent du moins les projections de la Société des transports de l'Outaouais (STO) sur son site Internet.

Pour comparer les temps de déplacement, Radio-Canada a examiné une douzaine de circuits en comparant les temps de déplacement actuels et ceux prévus par la STO.

Dans la moitié des cas, le parcours dans le futur corridor réservé aux autobus sera réduit d'au maximum quatre minutes. C'est notamment le cas des circuits 73 et 78. Dans six autres cas, le Rapibus prendra plus de temps que le trajet actuel, jusqu'à sept minutes avec le circuit 69, par exemple.

La STO ne partage pas cette façon d'interpréter les données. Sur son site Internet, une rubrique tient compte des trajets à venir et non des trajets actuels. « Ce sont de nouvelles lignes d'autobus, de nouveaux numéros d'autobus. Oubliez le réseau actuel », souligne la porte-parole de la STO, Céline Gauthier.

La très grande majorité de nos usagers actuels vont se retrouver avec des temps de parcours équivalents ou à quelques minutes près du temps de déplacement actuel.

Céline Gauthier, porte-parole de la STO

Toutefois, une source au sein de la STO indique que pour la majorité des trajets, ce sera plus long avec le Rapibus. Si ces estimations se confirment, le conseiller Luc Angers en serait déçu, citant les investissements importants dans ce projet de 300 millions de dollars.

Le Rapibus, il faut qu'il devienne plus rapide. Ça porte le nom de Rapibus, alors ce n'est pas nécessairement des bonnes nouvelles à entendre que ça va prendre plus de temps.

Luc Angers, conseiller municipal

M. Angers donne toutefois la chance au coureur. « Ça fait partie d'un certain rodage [...] et les utilisateurs vont devoir prendre patience pendant les premiers mois », estime-t-il.

Au cours des prochaines semaines, la STO se lancera dans une vaste campagne publicitaire pour expliquer ces nouveaux changements. Dès l'automne, de nouveaux outils seront intégrés à son site Internet pour calculer de façon encore plus précise les temps de déplacement.

Ottawa-Gatineau

Transports