•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le ministre de la Santé du Nouveau-Brunswick tend la main aux médecins

Un contenu vidéo est disponible pour cet article

Anna Lumière au piano

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2013 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le ministre de la Santé du Nouveau-Brunswick s'adresse directement aux médecins pour tenter de dénouer la crise sur le plafond des réclamations médicales.

Un contenu vidéo est disponible pour cet article

Martin Robert recueille les commentaires du Dr Robert Desjardins, de la Société médicale du N.-B.

Le ministre de la Santé du Nouveau-Brunswick s'adresse directement aux médecins pour tenter de dénouer la crise sur le plafond des réclamations médicales.

Dans une lettre publiée jeudi dans les quotidiens de la province, le ministre Hugh Flemming demande aux médecins de consentir à faire leur part pour assainir les finances publiques.

Le ministre explique notamment que son gouvernement doit retrancher 20 millions de dollars du régime d'assurance-maladie, et qu'il est possible de faire des économies sans imposer un plafonnement aux réclamations. Il invite les médecins à lui proposer des moyens d'y arriver.

« Les médecins s'en vont à la table mais on a un ministre qui n'écoute pas, estime le député libéral de Dalhousie – Restigouche-est, Donald Arseneault. C'est dommage. Aujourd'hui, une chicane est rendue publique, mais c'est une chicane personnelle. »

Les médecins ont déjà annoncé qu'ils contesteraient en cour ce plafonnement. Ils jugent que cette mesure violerait l'entente qu'ils ont conclue avec le gouvernement il y a quelques années.

Le président de la Société médicale du Nouveau-Brunswick, le Dr Robert Desjardins, souligne toutefois que le groupe est ouvert à la discussion. « On n'est pas contre le fait de négocier quelque chose, que ce soit une coupure (sic), une augmentation des fermetures de services ou des changements de facturation de certains actes. »

Nous sommes ouverts à tout, en autant que ce soit à la table de négociation.

Dr Robert Desjardins

Cette semaine, la Société médicale du Nouveau-Brunswick a reçu l'appui de l'Association médicale canadienne et de toutes les sociétés médicales provinciales dans ce dossier.

Les médecins du Nouveau-Brunswick vont se réunir d'urgence, vendredi, à Fredericton, pour discuter de la question.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !