•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Québec veut plus d'édifices en bois

Martine Ouellet, minstre des ressources naturelles

Québec annonce la Charte du bois qui permet la construction d'édifices en bois de 5 et 6 étages

Radio-Canada

Québec modifiera d'ici la fin de l'année 2013 le Code de construction du Québec pour permettre la construction de structures en bois de cinq et six étages. Actuellement, la limite est de quatre étages.

Un texte de Pascal Poinlane (Nouvelle fenêtre)

Les entrepreneurs pouvaient cependant obtenir des dérogations lorsqu'ils désiraient dépasser quatre étages, avec l'obligation de prouver que la bâtisse répond aux normes de sécurité. Un processus lourd qui désavantageait les structures de bois, d'après la ministre des Ressources naturelles Martine Ouellet.

La mesure est bien accueillie par les entreprises qui se spécialisent dans les structures en bois.

Un promoteur n'aura pas à repartir de zéro pour repartir un dossier, il y aura des équivalences (pour le bois) qui seront reconnues. Et ça, en soi, c'est un extraordinaire atout sur lequel on comptait.

Frédéric Verreault, porte-parole, Chantiers Chibougamau

Un « scénario bois » obligatoire

La ministre des Ressources naturelles, Martine Ouellet, veut également augmenter le nombre de structures en bois dans les édifices publics. Son annonce se tenait d'ailleurs au Stade Chauveau à Québec, dont la structure est en bois. Avec la nouvelle charte du bois, tout projet financé en tout ou en partie par l'État devra prévoir un « scénario bois ». Le gestionnaire de projet sera donc obligé d'élaborer un plan de construction en bois, et de le comparer avec les autres matériaux comme l'acier et le béton. 

Ce n'est pas de privilégier l'un ou l'autre des matériaux. C'est de les mettre tous au même pied d'égalité.

Martine Ouellet, ministre des Ressources naturelles

Avec cette mesure, la ministre espère que les ingénieurs et les architectes du Québec développeront une expertise en structures de bois pour les grands édifices.


Pascal Poinlane s'entretient avec Martine Ouellet

Pour écouter l'entrevue sur un appareil mobile,cliquez ici (Nouvelle fenêtre)

Un amphithéâtre en bois pour Québec ?

Avec la charte du bois, la ville de Québec aurait eu l'obligation d'évaluer les coûts, les avantages et les inconvénients de construire un amphithéâtre en bois. Cependant, la ministre responsable de la région de la Capitale-Nationale, Agnès Maltais, ne blâme pas le maire Régis Labeaume pour avoir évacué un tel scénario. C'était au gouvernement précédent d'obliger la ville à examiner la possiblité de choisi une structure de bois pour l'amphithéâtre, dit la ministre.

Maintenant, nous corrigeons ce qui aurait dû être fait par l'ancien gouvernement

Agnès Maltais, ministre responsable de la Capitale-Nationale
stade chaveauAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Les sportifs aiment le stade Chauveau pour sa beauté, Jean Sébastien Verret explique que c'est agréable d'y jouer

L'industrie de l'acier mécontente

La directrice de l'Institut canadien de la construction en acier, section Québec, s'indigne de l'aide apportée à l'industrie du bois. Hellen Christodoulou déplore que les gouvernements provincial et fédéral investissent autant dans les études pour développer les produits du bois. Ce n'est pas à l'État de faire la promotion d'un matériel plutôt qu'un autre, estime madame Christodoulou.

Croyez-vous que le gouvernement du Québec en fait assez pour qu'il y ait davantage de constructions en bois au Québec?

Dans nos archives

À Chibougamau, une entreprise forestière crée de l'emploi grâce à la construction. Regardez le reportage de Francis Labbé en 2009.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Saguenay–Lac-St-Jean

Économie