•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

UQTR : la rectrice visée par le rapport sur le climat organisationnel

Le reportage de Madeleine Goubau

Le document de 19 pages préparé par la firme Raymond Chabot Grant Thornton rapporte que selon plusieurs cadres de l'Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR), la solution à la crise dans la haute direction serait la démission de la rectrice Nadia Ghazzali.

Le rapport sur le diagnostic du climat organisationnel de l'UQTR recommande toutefois le maintien en poste de Nadia Ghazzali, en insistant sur certaines conditions « afin de rétablir la confiance des cadres envers la rectrice et son leadership. » Il estime que la rectrice doit adapter son style de gestion, faisant entre autres référence à une écoute active et au contrôle de soi.

La firme conclut que « plusieurs éléments contextuels ont eu un impact sur la détérioration du climat à l'UQTR », notamment l'arrivée d'une nouvelle chef d'établissement et l'instabilité de l'équipe de la haute direction.

Le rapport de Raymond Chabot Grant Thornton recommande aussi la tenue d'une activité de communication avec l'ensemble des cadres et de la haute direction en poste « afin de faire un constat réaliste de la situation et d'admettre les lacunes de gestion de la rectrice et de l'équipe de la haute direction ayant mené à la détérioration du climat organisationnel. »

La dernière recommandation contenue dans le rapport est l'élaboration d'un plan d'action pour la suite des choses. La semaine dernière, la rectrice et son équipe ont présenté au conseil d'administration un tel plan d'action pour rétablir le climat de travail.

Réactions à l'UQTR

Dans un communiqué envoyé lundi après-midi, la direction de l'Université du Québec à Trois-Rivières a précisé qu'elle entend présenter le rapport sur le diagnostic organisationnel et l'ébauche de son plan d'action à la communauté universitaire avant de répondre aux questions des médias.

Lors de cette présentation, la participation de la communauté sera sollicitée afin d'adapter le plan aux besoins et réalités de ses membres. La date de cette présentation sera connue sous peu.

Les membres du conseil d'administration de l'UQTR ont accepté toutes les recommandations de la firme Raymond Chabot Grant Thornton lors d'une séance régulière tenue lundi dernier. Le conseil d'administration de l'UQTR étudiera la version finale du plan d'action de la direction lors de sa réunion du 21 mai.

Ce plan avait été demandé par le conseil, le 19 mars dernier, au lendemain de la présentation des premiers constats de la firme Raymond Chabot Grant Thornton sur le climat organisationnel.

Mauricie et Centre du Québec

Société