•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Denis Coderre aura son propre parti aux élections municipales

Denis Coderre à la Chambre des communes
Denis Coderre à la Chambre des communes
Radio-Canada

Le député fédéral de Bourassa, Denis Coderre, s'apprête à faire le saut en politique municipale à Montréal. Il a récemment déposé une demande d'autorisation pour la création d'un parti au nom de « Équipe Denis Coderre pour Montréal » au bureau du Directeur général des élections du Québec.

Député du Parti libéral du Canada dans Bourassa depuis 16 ans, Denis Coderre est pressenti depuis plusieurs mois comme un candidat potentiel à la mairie de Montréal.

Bien qu'il laisse planer le doute depuis de nombreuses semaines sur ses intentions et qu'il a promis d'annoncer sa décision le 16 mai prochain, plusieurs indices laissent croire que ses démarches sont déjà bien amorcées en vue de créer son propre parti.

Pour déposer une demande d'autorisation de création d'un parti au DGEQ, Denis Coderre doit fournir notamment l'endroit où le parti aura ses comptes bancaires, les noms de deux dirigeants du parti ainsi que les noms d'au moins une centaine de membres du parti.

Récemment, Denis Coderre avait annoncé que sa décision est prise sur son avenir politique et qu'il avait un message important à transmettre aux Montréalais le 16 mai prochain.

Les visées du député libéral sur la mairie de Montréal étaient un secret de polichinelle.

Le 17 avril dernier, Denis Coderre a d'ailleurs été invité par ses adversaires à la Chambre des communes à dévoiler ses intentions politiques après avoir commis un lapsus en Chambre en parlant au nom des « Montréalais ».

Plusieurs indices laissaient en effet présager ces derniers temps que M. Coderre s'apprête à plonger dans la course à la mairie de Montréal.

La question était surtout de savoir s'il allait se rallier à un parti existant, se présenter aux élections municipales comme candidat indépendant, ou s'il allait fonder un nouveau parti.

Sa demande d'autorisation de former un nouveau parti déposée au DGEQ a répondu à la question.

Les prochaines élections municipales auront lieu dans toutes les villes du Québec le 3 novembre 2013.

Ses adversaires le pressent de quitter les Communes

À la Chambre des communes, le Nouveau Parti démocratique, le Parti conservateur et le Bloc québécois ont tous réclamé vendredi la démission de Denis Coderre de ses fonctions de député libéral de la circonscription de Bourassa.

« Il a été élu comme député fédéral de Bourassa, s'il commence à faire campagne électorale, ne serait-ce qu'en enregistrant le nom de son équipe, sa réflexion est terminée. Il a donc décidé de devenir candidat à l'élection municipale de Montréal, il n'est plus à temps plein député de Bourassa », a expliqué le leader parlementaire du Bloc québécois, André Bellavance.

« C'est clair qu'il ne peut pas partager ses efforts entre un et l'autre. Il devrait être là présent à 100 % pour ses électeurs au niveau de la circonscription fédérale, or il ne l'est pas », a pour sa part déclaré le néo-démocrate Mathieu Ravignat.

Politique