•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le NPD laisse entendre qu'il s'opposera au projet de pipeline de Kinder Morgan

Construction d'un pipeline de Kinder Morgan

Construction d'un pipeline de Kinder Morgan

Photo : Kinder Morgan

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2013 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Une petite phrase prononcée lundi par le chef du Nouveau Parti démocratique (NPD), Adrian Dix, a suscité l'approbation d'environnementalistes en Colombie-Britannique.

Selon le candidat aux élections du 14 mai, son parti « ne s'attend pas à ce que Vancouver devienne un port d'exportation de pétrole important, comme le suggère Kinder Morgan ».

Des écologistes voient dans cette déclaration une opposition du NPD au projet de l'entreprise qui veut plus que doubler la capacité de son pipeline entre l'Alberta et Burnaby.

« Le parti s'engage à protéger nos communautés, à défendre notre côte et à s'attaquer au réchauffement climatique », estime une militante de l'environnement, Tzeporah Berman.

Le Parti libéral a donné le nom de « Kinder surprise » à la phrase de M. Dix en rappelant aux électeurs qu'une telle décision, si elle venait à être mise en œuvre, ralentirait le développement économique de la province.

La prise de position du NPD pourrait également nuire au Parti vert. Celui-ci se targuait jusqu'à présent d'être la seule formation politique à s'opposer à tous les projest de pipelines en Colombie-Britannique.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !