Vous naviguez sur le nouveau site

Aide à la navigation
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'auteur présumé des lettres à la ricine est libéré

Le fourgon cellulaire ramenant Paul Kevin Curtis au centre de détention du comté de Lafayette à Oxford, au Mississippi.

Le fourgon cellulaire ramenant Paul Kevin Curtis au centre de détention du comté de Lafayette à Oxford, au Mississippi.

Photo : La Presse canadienne / AP/Oxford Eagle/Bruce Newman

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2013 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

L'homme accusé d'avoir envoyé des lettres empoisonnées à la ricine au président Barack Obama ainsi qu'à un sénateur et à un juge du Mississippi, Paul Kevin Curtis, a été libéré mardi, a annoncé un représentant des autorités fédérales américaines.

Le chef adjoint de l'U.S. Marshals Service à Oxford du Mississippi, Jeff Woodfin, a annoncé la libération de Curtis. ll a dit ne pas savoir si la libération s'était faite moyennant certaines conditions.

Cette nouvelle survient quelques heures après que le tribunal eut annulé une audience sur l'emprisonnement et l'enquête préliminaire du suspect, qui devait avoir lieu mardi.
Curtis a été arrêté mercredi à sa résidence de Corinth, au Mississippi, et il a été accusé d'avoir envoyé des lettres empoisonnées à la ricine à M. Obama, au sénateur républicain Roger Wicker et à un juge du comté de Lee.

L'homme de 45 ans soutient qu'il est innocent.

Associated Press

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !