•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le maire Yves Lévesque demande à Québec de trancher la question de la fluoration de l'eau

Yves Lévesque

Yves Lévesque

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2013 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le maire de Trois-Rivières Yves Lévesque demande au gouvernement du Québec de trancher une bonne fois pour toutes la question de la fluoration de l'eau potable par les municipalités.

Yves Lévesque a présenté le mémoire élaboré par la Ville de Trois-Rivières dans le cadre de la commission parlementaire sur la fluoration de l'eau potable, qui s'est tenue à Québec les 22 et 23 avril.

Le maire estime que le dossier de la fluoration en est un de sécurité publique et que les élus municipaux ne sont pas outillés à prendre des décisions concernant la fluoration de leur eau potable. Il croit que Québec devrait décider pour l'ensemble des municipalités si elles doivent ou non fluorer leur eau.

Des opposants trifluviens à la fluoration de l'eau potable ont aussi présenté leur point de vue à la commission parlementaire. Pour leur part, ils demandent à Québec d'abolir la fluoration sur l'ensemble de son territoire.

La fluoration de l'eau potable ne semble pas soulever de grands débats à l'Assemblée nationale. Le Parti québécois n'a délégué que deux députés pour siéger à la commission parlementaire. Le ministre de la Santé Réjean Hébert était absent lors des audiences.

Trois-Rivières en attente d'une décision

Les membres du conseil municipal trifluvien ont approuvé à l'unanimité au début du mois d'avril un moratoire sur la fluoration de son eau potable.

Le moratoire sera en vigueur le temps que la commission parlementaire de l'Assemblée nationale se prononce sur la question.

Le projet de réfection du système de l'eau potable à Trois-Rivières est en pause jusqu'à nouvel ordre.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !