•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Winnipeg : des scientifiques canadiens étudieront la souche du virus H7N9

Une image fournit par les  Centers for Disease Control and Prevention des États-Unis le 15 avril 2013 montre le virus H7N9 qui peut prendre différentes formes.

Une image fournit par les Centers for Disease Control and Prevention des États-Unis le 15 avril 2013 montre le virus H7N9 qui peut prendre différentes formes.

Photo : C.S. Goldsmith, T. Rowe/Presse canadienne/AP

Radio-Canada

Des scientifiques canadiens se préparent à étudier la nouvelle souche H7N9 de la grippe aviaire, qui a fait des victimes et qui continue de se propager en Chine.

Le laboratoire national de microbiologie situé à Winnipeg s'attend à recevoir des échantillons du virus la semaine prochaine.

Les scientifiques travailleront à développer des anticorps et des vaccins.

Le directeur scientifique du laboratoire, Franck Plummer, affirme que la Chine a accepté sans hésitation de partager le virus avec le laboratoire Winnipégois, où les chercheurs espèrent contribuer à l'effort international pour percer le mystère de cette nouvelle souche.

Le laboratoire canadien avait fourni des échantillons de la grippe H1N1 à la Chine au début de la pandémie en 2009, selon M. Plummer. Cette collaboration précédente a pu influencer la Chine à envoyer des échantillons cette fois-ci, d'après lui.

Le docteur en microbiologie soutient que les scientifiques étudieront le virus dans des laboratoires aux critères de sécurités très élevés.

Jusqu'à maintenant, 91 personnes ont été infectées par le virus et 17 en sont mortes.

Avec les informations de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Manitoba

Santé