•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Anarchopanda lance une campagne de financement contre le règlement P-6

Anarchopanda et des policiers du SPVM au début d'une manifestation contre l'indexation des droits de scolarité le 26 février 2013.

Anarchopanda et des policiers du SPVM au début d'une manifestation contre l'indexation des droits de scolarité le 26 février 2013.

Photo : La Presse canadienne / Ryan Remiorz

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2013 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Anarchopanda a lancé samedi une campagne de financement pour lutter contre le règlement municipal P-6 qui interdit le port du masque lors de manifestations.

La mascotte des manifestations étudiantes du printemps 2012 a déjà recueilli plus de 9500 $, dépassant largement l'objectif de 500 $. Sur la plateforme de financement participatif Indiegogo, le professeur de philosophie déguisé en panda précise toutefois qu'il ne s'agissait pas du véritable objectif. « Plusieurs milliers de dollars, voire plusieurs dizaines de milliers de dollars seront nécessaires, surtout si nos procédures sont portées en appel », affirme-t-il.

L'argent recueilli sur 30 jours servira à financer les frais reliés aux contestations de groupe des infractions commises sous le règlement P-6, ainsi que les frais reliés à la requête qu'Anarchopanda a déposée en Cour supérieure contre la Ville de Montréal, l'année dernière, pour faire invalider le règlement.

Plus tôt ce mois-ci, le Service de police de la Ville de Montréal a confisqué la tête d'Anarchopanda au cours d'une manifestation tenue au centre-ville de la métropole. La police avait invoqué alors l'application du règlement P-6.

Anarchopanda, qui a retrouvé sa tête depuis, a reçu deux contraventions de 637 $ pour port de masque et participation à une manifestation illégale.

Devenu le symbole des opposants au règlement antimasque, le professeur estime que P-6 contrevient à plusieurs libertés fondamentales inscrites dans la Charte des droits et libertés de la personne et dans la Charte canadienne des droits et libertés.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !