ICI Radio-Canada

Vous naviguez sur le nouveau site

Aide à la navigation
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Dernier adieu à Rehtaeh Parsons

Le reportage de Julie-Anne Lapointe
Radio-Canada

Quelques centaines de personnes se sont rassemblées samedi avant-midi à Halifax pour les funérailles de Rehtaeh Parsons, cette adolescente de 17 ans qui s'est suicidée la semaine dernière, apparemment après avoir été victime d'une agression sexuelle et d'intimidation.

La cérémonie s'est tenue à l'église St. Mark's. Il y avait plusieurs membres de sa famille, des proches, mais aussi plusieurs personnes qui ne la connaissaient pas, mais qui ont été bouleversées par son histoire. À la demande de la famille, les représentants des médias n'étaient pas admis à l'intérieur de l'église.

Le premier ministre de la Nouvelle-Écosse, Darrell Dexter, était présent. Il a parlé à titre de politicien, mais également en tant que père de famille.

Rahtaeh Parsons, de Halifax, était victime de cyberintimidation depuis l'âge de 15 ans, selon sa mère.Rahtaeh Parsons, de Halifax, était victime de cyberintimidation depuis l'âge de 15 ans, selon sa mère. Photo : Facebook

« En tant que père je peux imaginer quel deuil insurmontable cette mort nous apporte. Il faut tâcher d'être solidaires en ces moments difficiles », a-t-il dit en marge de la cérémonie.

Une cousine de Rehtaeh Parsons, Angela Parsons, s'est dite profondément touchée et a tenu à remercier toutes les personnes qui ont envoyé des témoignages de sympathie à la famille.

Les obsèques avaient lieu au lendemain de la réouverture de l'enquête sur toute l'affaire par la Gendarmerie royale du Canada (GRC).

Selon sa famille, la jeune fille aurait été victime d'intimidation pendant des mois, après avoir été agressée sexuellement par quatre garçons lors d'une soirée en novembre 2011. Des photos de l'agression auraient ensuite circulé sur Internet.

La GRC a repris son enquête après avoir reçu de nouvelles informations jugées crédibles. Les autorités policières et judiciaires avaient conclu, en novembre 2012, que rien ne permettait de déposer des accusations contre les présumés agresseurs.

Quatre ministères de la Nouvelle-Écosse ont aussi annoncé qu'ils allaient se pencher sur l'histoire de la jeune fille.

À LIRE AUSSI: title href="https://ici.radio-canada.ca/nouvelles/societe/2013/04/12/005-anonymous-justice-rehtaeh.shtml">Anonymous a-t-il joué un rôle dans la réouverture de l'enquête sur Rehtaeh Parsons?

Le drame de Rehtaeh Parsons a provoqué une onde de choc partout au Canada, en plus de faire le tour des médias de la planète.

Avec les informations de La Presse canadienne

Société