•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Mine à Gogama : peu de retombées

Le projet de la mine Côté à Gogama, entre Sudbury et Timmins

Le projet de la mine Côté à Gogama, entre Sudbury et Timmins

Photo : IAMGOLD

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2013 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Une mine d'or près de Gogama, entre Sudbury et Timmins, doit créer des centaines d'emplois dans la région au cours des prochaines années. Toutefois, l'entreprise IAMGOLD s'attend à ce que ces travailleurs vivent dans un campement temporaire près de la mine. Pour les résidents de Gogama, c'est un signe que la ville champignon, édifiée rapidement par un afflux de travailleurs, est chose du passé.

Dans son magasin général, Jeannette Duguay voit passer quelques clients du campement minier d'IAMGOLD. Si elle espère que le projet de mine à ciel ouvert attire de nouveaux résidents dans sa ville natale de 300 habitants, elle n'y compte pas.

« J'aimerais que les travailleurs s'installent ici, mais où vivront-ils? », demande-t-elle.

Le manque de résidences est l'une des raisons pour lesquelles IAMGOLD a choisi d'établir un campement temporaire, habituellement associé aux mines dans le Grand Nord, alors que le gisement est à cinq kilomètres de la route 144.

Selon le secrétaire de la Régie des services publics à Gogama, Gerry Talbot, il n'est pas réaliste de penser que la municipalité pour accueillir de façon permanente plus de 1000 travailleurs.

« Il y aurait beaucoup de travail à faire, que ce soit pour les systèmes d'eaux usées, d'aqueduc ou encore pour les dépotoirs », souligne-t-il.

Néanmoins, la Municipalité compte construire de nouvelles maisons dans l'espoir que des travailleurs choisiront d'y élire résidence. Gogama milite aussi pour qu'IAMGOLD  installe un bureau dans la communauté, ce que fait également Timmins.

Retombées pour Timmins et Sudbury

À mi-chemin entre Sudbury et Timmins, Gogama pourrait voir une partie des retombées économiques lui échapper au profit de ces deux villes.

Des représentants d'IAMGOLD ont vanté les mérites du projet aux conseils municipaux de Sudbury et de Timmins.

« Nous souhaitons attirer des travailleurs de Timmins et de Sudbury et les transporter vers la mine », explique le porte-parole de la minière, Steve Wolfenden.

La production à la mine Côté doit commencer vers la fin de 2016.

Situation similaire à Matachewan

Matachewan, à l'ouest de Kirkland Lake, s'attend à voir sa population croître de 500 habitants grâce à une nouvelle mine d'or. Toutefois, le préfet Beverley Hine n'arrive pas à convaincre des promoteurs immobiliers de construire de nouvelles maisons, encore moins un nouveau restaurant ou un motel.

« Ils attendent pour s'assurer que l'exploitation minière commencera bel et bien, donc j'espère que d'ici un an, il y aura un changement », affirme-t-elle.

Mme Hine ajoute que même si la mine d'or est en plein coeur de Matachewan, un campement avec des douzaines de travailleurs est aussi en place.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Ontario