•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des agriculteurs veulent que leurs produits se distinguent sur les étalages

Gaétane Chassé-LeBlanc
Gaétane Chassé-LeBlanc Photo: Michel Nogue/Radio-Canada

Un groupe d'agriculteurs demande au gouvernement provincial de créer une étiquette pour les produits du Nouveau-Brunswick.

L'Union nationale des fermiers souhaiterait ainsi qu'une telle étiquette encourage l'achat de produits locaux, et simplifie la tâche aux consommateurs qui recherchent des produits de la région.

« C'est que ça devient difficile de pouvoir reconnaitre qui sont les fournisseurs locaux », souligne le directeur adjoint de la Coop de Dieppe, Denis Rioux.

Son magasin d'alimentation met en valeur les produits locaux, qui sont plus nombreux sur les étagères.

Les gouvernements devraient s'impliquer dans cette situation-là. C'est quand même l'économie locale!

Denis Rioux, directeur adjoint de la Coop de Dieppe, N.-B.

Jean-Eudes Chiasson, de l'Union nationale des fermiers, est d'autant plus déçu que le premier ministre David Alward avait promis, lors de la dernière campagne électorale, de créer une étiquette pour les produits du Nouveau-Brunswick.

« Il y a des gens qui empaquètent dans des sacs des fèves qui viennent de la Chine, explique M. Chiasson, et puis c'est empaqueté dans des sacs de producteurs qui viennent du Nouveau-Brunswick. Et les gens croient qu'ils achètent [un produit local], mais ce n'est pas vrai du tout! »

Maurice Girouard, de l'Alliance agricole du Nouveau-Brunswick, croit pour sa part qu'imposer un logo unique dans les Maritimes serait compliqué. « Plusieurs de nos producteurs desservent au moins les trois provinces, peut-être d'autres. Donc, pour faire un produit, un empaquetage unique à une province, ce sont des coûts additionnels. »

Entretemps, les consommateurs doivent faire un effort supplémentaire pour trouver des produits locaux.

Acadie

Agro-industrie