•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les gardes du corps d'Alison Redford interviennent à Washington

Alison Redford, première ministre de l'Alberta

Alison Redford, première ministre de l'Alberta (archives)

Photo : La Presse canadienne / FRED CHARTRAND

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2013 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Des gardes du corps qui accompagnent la première ministre de l'Alberta lors de ses déplacements à l'étranger ont été appelés à intervenir, mardi, à Washington.

Alors que la première ministre Redford s'exprimait lors d'un forum public pour défendre le projet d'oléoduc Keystone XL, un jeune protestataire s'est approché d'elle en se dirigeant vers la scène.

Craignant qu'il soit animé de mauvaises intentions, les trois gardes du corps ont abordé le jeune homme et l'ont immédiatement escorté hors de la salle.

Le personnel de la première ministre Redford assure qu'elle n'a nullement été perturbée par l'incident et qu'elle a pu poursuivre son allocution.

Ce mercredi, Mme Redford doit s'entretenir avec des membres du Congrès américain. Elle cherchera à les convaincre de l'importance de Keystone XL pour les économies des États-Unis et du Canada.

Le projet d'oléoduc d'une longueur de 1800 km relierait des sites d'exploitation des sables bitumineux, en Alberta, aux raffineries pétrolières de la côte du Golfe du Mexique, au Texas.

Le projet se heurte toutefois à un puissant lobby environnementaliste aux États-Unis; d'importantes manifestations le dénonçant ont récemment eu lieu à Washington. Ce lobby a aussi été ravivé au cours des derniers mois par des déversements de pétrole lourd survenus dans des oléoducs actuels.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !