•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Chine : la menace de la grippe H7N9 inquiète

Le reportage de Catherine Mercier

La souche de grippe aviaire H7N9 sévit en Chine où elle continue de provoquer la mort de plusieurs personnes.

Les autorités sanitaires estiment que cette souche pourrait être plus difficile à traquer que la souche mieux connue du H5N1. L'Organisation mondiale de la santé (OMS) et le gouvernement chinois estiment qu'il est crucial de déterminer comment le virus contamine des humains.

Les autorités sanitaires chinoises rencontrent la presse pour faire le point sur la multiplication des cas de grippe aviaire H7N9 chez l'humain.Les autorités sanitaires chinoises rencontrent la presse pour faire le point sur la multiplication des cas de grippe aviaire H7N9 chez l'humain. Photo : AFP

Des virologues affirment que le virus H7N9 semble capable de se propager d'une volaille à une autre sans rendre les oiseaux malades, avant de provoquer des symptômes graves chez les humains.

Selon l'OMS, ce virus semble avoir pris une forme qui lui permet d'infecter plus facilement des porcs, ce qui pourrait ensuite accélérer la propagation aux humains.

C'est la première fois que des infections humaines au H7N9 sont détectées.

Au Canada

La directrice de la préparation aux pandémies à l'Agence de la santé publique, la Dre Barbara Raymond, a indiqué que le risque pour les Canadiens semble pour l'instant très faible. Le Laboratoire national de microbiologie de Winnipeg fournira bientôt aux provinces et territoires les tests dont ils ont besoin pour repérer le nouveau virus.

Pour l'heure, les deux récents cas détectés en Chine l'ont été dans la province du Zhejiang.

L'un d'eux, un cuisinier de 38 ans, en est mort. L'autre nouveau cas est un retraité âgé de 67 ans résidant à Hangzhou, la capitale du Zhejiang.

Les autorités ne précisent pas de quelle façon les deux malades ont contracté le virus, mais indiquent qu'aucune des personnes avec lesquelles ils étaient en contact étroit n'est pour l'instant tombée malade.

Mardi, la province voisine du Jiangsu avait rapporté quatre nouveaux cas, dont deux premiers cas mortels apparus à Shanghai.

Le virologue Malik Peiris, professeur à l'Institut de santé publique de l'Université de Hong Kong, affirme qu'il est important de déterminer la source de l'infection par le H7N9, alors que plusieurs des malades ont été en contact avec des volailles vivantes.

Si nous identifions [cette source], nous aurons la possibilité de réduire l'exposition humaine et idéalement d'éliminer le virus […]. Mais si nous ne l'éradiquons pas assez vite, ce virus va devenir endémique et se répandre à travers la Chine et au-delà.

Pr Malik Peiris

Pourquoi la Chine est-elle vulnérable?

Le pays possède sur son territoire le plus grand nombre de volailles au monde, et dans de nombreux villages, les volatiles sont souvent en contact avec la population.

Le Vietnam, l'un des pays d'Asie du Sud-Est les plus touchés par les cas humains de la grippe aviaire H5N1, a interdit mercredi l'importation de volaille en provenance de Chine.

Le virus du H1N1 photographié dans les laboratoires du Center for Disease ControlLe virus du H1N1 photographié dans les laboratoires du Center for Disease Control Photo : Center for Disease Control

Le saviez-vous?

Selon l'OMS, la grippe aviaire a fait plus de 360 morts dans le monde depuis 2003, toutes souches confondues.

Le virus le plus commun de la grippe aviaire, le H5N1, se transmet strictement de l'animal à l'homme, mais les scientifiques craignent qu'une mutation ne permette des contaminations d'homme à homme, ce qui pourrait selon eux déclencher une importante pandémie.

Avec les informations de Agence France-Presse, et Associated Press

International