•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Nouveaux cas de grippe aviaire H7N9 signalés en Chine

Les autorités sanitaires chinoises rencontrent la presse pour faire le point sur la multiplication des cas de grippe aviaire H7N9 chez l'humain.

Les autorités sanitaires chinoises rencontrent la presse pour faire le point sur la multiplication des cas de grippe aviaire H7N9 chez l'humain.

Photo : AFP

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2013 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Quatre nouveaux cas de transmission de la grippe aviaire H7N9 ont été rapportés mardi par les autorités sanitaires de la province du Jiangsu, dans l'est de la Chine. Apparu récemment chez l'humain à Shanghai, le virus a déjà tué deux personnes.

Ces cas de grippe aviaire ont été recensés dans quatre villes différentes de cette province voisine de Shanghai.

Selon les services sanitaires chinois, la nouvelle forme de grippe a été détectée chez trois femmes, âgées respectivement de 32 ans, de 45 ans et de 48 ans. Le quatrième malade est un homme de 83 ans.

Parmi ces quatre personnes, seule une femme de Nankin - dont le métier est d'abattre des volailles - a été en contact avec des oiseaux.

Ces cas d'infection portent à sept le nombre d'humains qui ont contracté le nouveau virus.

Les autorités de Shanghai ont aussitôt augmenté le niveau d'alerte sanitaire dans la mégalopole. Elles ont ouvert un hôpital pour accueillir et isoler les malades ayant contracté le virus.

Selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS), la grippe aviaire a fait plus de 360 morts dans le monde depuis 2003, toutes souches confondues.

Le virus le plus commun de la grippe aviaire, le H5N1, se transmet strictement de l'animal à l'homme, mais les scientifiques craignent qu'une mutation permette des contaminations d'homme à homme, ce qui pourrait selon eux déclencher une importante pandémie.

Avec les informations de Agence France-Presse

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !