•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le premier ministre David Alward fait face aux opposants au gaz de schiste

Manifestation à Bouctouche contre le gaz de schiste

Le premier ministre David Alward écoute l'un des manifestants.

Photo : Nicolas Steinbach/Radio-Canada

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2013 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Des opposants au gaz de schiste ont profité du passage du premier ministre du Nouveau-Brunswick à Bouctouche, lundi midi, pour se faire entendre.

Le premier ministre David Alward s'est présenté au club d'âge d'or de Bouctouche pour appuyer la campagne de Jimmy Bourque, le candidat progressiste-conservateur à l'élection partielle du 15 avril.

Une cinquantaine de manifestants provenant des quatre coins du comté de Kent l'attendaient à l'extérieur de l'édifice.

On dit aux conservateurs : vous n'avez pas de permis social de la région, de la communauté, pour aller de l'avant avec l'exploitation du gaz de schiste.

Nicole Richard, du comité Notre environnement, notre choix

Les opposants ont souligné qu'ils manifestent depuis déjà deux ans et qu'ils sentent que le gouvernement ne les écoute pas. Ils craignent une contamination de l'eau potable si l'industrie se met un jour à extraire du gaz dans la région.

Le premier ministre a rencontré des manifestants. « J'ai beaucoup de respect pour la démocratie, et les gens ont l'opportunité de donner leur voix », a-t-il indiqué.

M. Alward a rappelé que son gouvernement impose un cadre règlementaire à l'industrie gazière pour protéger l'environnement, mais ces propos n'ont pas rassuré les manifestants.

« Il y a 28 groupes à travers le Nouveau-Brunswick qui ne sont pas d'accord, inquiets des produits chimiques qui s'échappent de la fracturation. On est conscient des dangers, mais on ne nous écoute pas », ajoute Nicole Richard.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Acadie