•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les quatre cloches de l'église Ste-Anne d'Ottawa sonnent de nouveau

Les cloches avaient été jugées inutilisables alors qu'une faille a été découverte dans une poutre de soutien.

Radio-Canada

Les cloches de l'église Ste-Anne d'Ottawa ont sonné de nouveau dimanche après un long silence de plus de deux ans.

Construite en 1873, l'église, qui fête son 140e anniversaire cette année, a fermé en 2011 en raison de ses finances déficitaires. Deux ans auparavant, des travaux de réfection d'urgence ont dû être effectués en raison de l'effondrement d'une partie de la voûte.

Les paroissiens sont heureux de pouvoir prier dans leur nouveau lieu de culte.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Les paroissiens sont heureux de pouvoir prier dans leur nouveau lieu de culte.

La fermeture temporaire avait alors dispersé les paroissiens aux quatre coins de la ville et ceux-ci n'étaient pas revenus une fois les travaux terminés.

Plusieurs paroissiens avaient dénoncé vertement la décision prise par l'Archevêque d'Ottawa, Terrence Thomas Prendergast.

Renaissance

En juin 2012, l'église Ste-Anne a cependant connu une deuxième vie alors que la paroisse St-Clément a été créée après la fermeture de la paroisse francophone. Il s'agit de la première paroisse au monde à être fondée pour desservir les catholiques attachés aux traditions liturgiques du rite romain.

La Paroisse St-Clément a été créée en juin 2012.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

La Paroisse St-Clément a été créée en juin 2012.

Pour les paroissiens qui ont dû changer de lieu de culte à plusieurs au cours des dernières années, le son des cloches de leur église résonne comme une magnifique symphonie à leurs oreilles. Plusieurs estiment que la réparation des cloches met en quelque sorte un terme à des années d'errance.

Les cloches font partie de la culture de la vie catholique. (...) On a finalement une base, une vraie église.

Jacqueline Fournier, paroissienne
Jacqueline Fournier est ravie d'entendre les cloches sonnées dans sa nouvelle paroisse.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Jacqueline Fournier est ravie d'entendre les cloches sonnées dans sa nouvelle paroisse.

Les cloches n'avaient pas sonné depuis plus de deux ans. Ces dernières avaient été jugées inutilisables alors qu'une faille avait été découverte dans une poutre de soutien, mais celle-ci a été réparée depuis.

Les travaux de réfection ont coûté environ 5 000 $. Ce sont les fidèles de la paroisse St-Clément qui ont amassé les fonds nécessaires pour défrayer les réparations.

L'abbé Philip Creurer de la paroisse St-Clément avoue qu'il a été surpris pas l'émotion qui l'a envahi la première fois qu'il a entendu les cloches. Il explique que le symbole des cloches est puissant dans la religion catholique puisque celles-ci sonnent lors des grands moments de vie des fidèles comme aux baptêmes, aux mariages et aux funérailles.

Tout le monde voulait entendre ces cloches. C'était une priorité de les faire réparer.

Abbé Philip Creurer, paroisse St-Clément

L'abbé estime que non seulement les paroissiens se réjouissent du retour des cloches, mais aussi les résidents du quartier qui retrouvent un son qui fait partie de l'histoire de la Basse-Ville alors que les paroissiens de l'époque ont financé leur achat au siècle dernier.

Histoire

  • Les quatre cloches de l'église ont été acquises de la prestigieuse fonderie française Paccard en 1910.
  • Fondée en 1796, la maison Paccard existe toujours et demeure la plus grande fonderie française de cloches.
  • Les quatre cloches pèsent au total plus de 1 800 kilos. La première cloche pèse 680 kilos et donne la note sol, la seconde d'un poids d'environ 500 kilos donne le la, la troisième qui pèse plus de 360 kilos et donne le si et finalement la quatrième cloche de 225 kilos donne le ré.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Ottawa-Gatineau

Société