•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

8000 personnes testeront les lunettes de Google

Les lunettes branchées sur Internet de Google seront testées par 8000 personnes

Les lunettes branchées sur Internet de Google seront testées par 8000 personnes

Photo : AFP

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2013 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Google a choisi 8000 Américains qui auront l'occasion de porter les nouvelles lunettes branchées à Internet de l'entreprise, qui sont décrites comme la nouvelle percée en matière d'informatique mobile.

Les récipiendaires ont commencé à être joints par Google mardi.

Ces personnes devront débourser 1500 $ US chacune si elles veulent tester le produit appelé « Google Glass ». Elles devront également se rendre à New York, à Los Angeles, ou encore dans la région de San Francisco pour récupérer l'appareil, qui ne devrait pas se retrouver en magasin avant la fin de l'année, ou encore le début de l'année prochaine.

L'excitation entourant le produit vient du fait que certains estiment que Google Glass est à l'avant-garde d'une technologie appelée « informatique portable ». Google, Apple et plusieurs autres entreprises travaillent également sur des montres branchées au web, selon des articles citant des gens au fait de ces dossiers.

Google Glass est censé pouvoir accomplir plusieurs tâches similaires à celles des téléphones intelligents, mais grâce aux commandes vocales plutôt qu'au contact de doigts sur une surface tactile. Les lunettes sont équipées d'une caméra cachée et d'un petit écran installé à la monture au-dessus de l'oeil droit.

Les ingénieurs qui ont développé ces lunettes stipulent que la technologie servira à garder les gens branchés à leurs courriels, réseaux sociaux et autres informations importantes sans avoir à constamment regarder le petit écran d'un téléphone intelligent. La caméra est conçue pour prendre facilement des photos ou tourner des vidéos.

Des organismes de protection de la vie privée s'inquiètent cependant déjà du fait que ces lunettes rendront encore plus difficile, pour les citoyens, de savoir qu'ils sont pris en photo ou filmés.


Associated Press

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !