•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Pyongyang coupe la ligne rouge avec Séoul

Un Sud Coréen regarde la télévision annonçant le test nucléaire nord coréen dans une gare ferroviaire de Séoul.

Un Sud Coréen regarde la télévision annonçant le test nucléaire nord coréen dans une gare ferroviaire de Séoul.

Photo : La Presse canadienne / Lee Jin-man

Radio-Canada

La Corée du Nord a annoncé mercredi avoir coupé la dernière la ligne militaire d'urgence qu'elle partageait avec son voisin du Sud.

Selon l'agence de presse gouvernementale, un responsable de la collaboration militaire intercoréenne a déclaré que les communications avaient été coupées en raison de l'imminence d'un conflit sur la péninsule coréenne.

Les communications militaires « seront suspendues aussi longtemps que dureront les actes hostiles et anachroniques du Sud », a-t-il dit.

Cette ligne représentait le dernier symbole de collaboration entre les deux pays. Elle est importante puisqu'environ 900 Sud-coréens voyagent vers le Nord régulièrement pour travailler dans un complexe industriel géré par les deux pays, Kaesong. La ligne téléphonique permet notamment de coordonner les allées et venues des travailleurs, dont plusieurs se trouvaient sur place mercredi.

Pyongyang avait déjà annoncé avoir coupé le téléphone rouge avec Séoul à la mi-mars. Les relations entre les deux pays sont de plus en plus tendues depuis l'annonce de nouvelles sanctions par la communauté internationale en lien avec l'essai nucléaire réalisé par la Corée du Nord en février.

Avec les informations de Agence France-Presse, et Associated Press

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

International