•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Budget fédéral : l'Ontario obtient deux milliards de dollars par année pour les infrastructures

Le pont Ambassador entre Windsor et Détroit est resté fermé durant cinq heures le 16 juillet 2012 à cause d’une fausse alerte à la bombe.

Le pont Ambassador entre Windsor et Détroit est resté fermé durant cinq heures le 16 juillet 2012 à cause d’une fausse alerte à la bombe.

Photo : (CBC)

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2013 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

L'Ontario devrait obtenir deux milliards de dollars par année pour financer ses projets d'infrastructures, selon le ministre des Finances de la province.

Charles Sousa précise que l'argent n'arrivera qu'en 2014 et que le fonds devrait être disponible durant dix ans.

La mesure fait partie des investissements annoncés jeudi à la suite du dépôt du budget 2013 du gouvernement canadien à Ottawa.

Le ministre des Finances, Charles Sousa, lors de son assermentation.

Christian Noël a recueilli les réactions des élus ontariens

Photo : Presse canadienne

L'Ontario obtiendrait ainsi plus du deux cinquièmes de l'enveloppe de 47 milliards de dollars pour les infrastructures que les provinces devront se partager durant la prochaine décennie.

L'argent proviendra entre autres de l'indexation de la taxe sur l'essence remise aux municipalités.

Le plan fédéral ne compte pas de stratégie nationale pour le transport, comme l'espérait la première ministre de l'Ontario, Kathleen Wynne.

Toronto espère sa part du gâteau

Le maire de la métropole s'est dit heureux de constater que « les idées de Toronto se retrouvent reflétées dans le budget. »

Point de presse de Karen StintzAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

La présidente du conseil d'administration de la Commission des transports de Toronto, Karen Stintz, assure que la Ville de Toronto pourra choisir comment elle dépensera l'argent qu’elle recevra pour les infrastructures.

Photo : Alex Boissonneault

Dans un communiqué, Rob Ford écrit que l'argent aidera la Ville reine à poursuivre ses investissements pour réduire la congestion routière, améliorer ses logements sociaux et faire croitre son économie.

La présidente du conseil d'administration de la Commission des transports de Toronto, Karen Stintz, pense que la part de la métropole devrait servir à financer une nouvelle ligne de métro pour désengorger les transports publics dans le centre-ville.

Par ailleurs, le gouvernement fédéral s'est engagé à dépenser 25 millions de dollars sur trois ans pour faire progresser le projet du passage international Windsor-Detroit.

Ottawa va également investir jusqu'à 5 millions de dollars d'ici deux ans pour la remise en état des cales sèches de Port Weller, près du canal de Welland.

Près d'un milliard de dollars pour l'économie du Sud de l'Ontario

Le gouvernement fédéral accorde aussi 920 millions de dollars en cinq ans à FedDev Ontario. L'argent n'arrivera toutefois pas avant 2014.

L'agence devra investir 200 millions de la somme accordée dans un nouveau fonds pour la fabrication de pointe.

Usine de Chrysler à WindsorAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

L'usine de Chrysler à Windsor emploie 4900 travailleurs.

Photo : AP

La prolongation du mandat de FedDev Ontario est annoncée dans un contexte de pénurie de travailleurs qualifiés à Windsor.

Le président du Collège Boréal Denis Hubert-Dutrisac se dit « heureux de constater que le gouvernement du Canada adopte des mesures pour s'attaquer au problème de la pénurie de main-d'œuvre auquel un bon nombre de secteurs et de régions font face ».

Le ministre des Finances de l'Ontario se dit cependant inquiet des changements qu'Ottawa entrevoit dans le programme de formation de la main-d'œuvre. L'Ontario pourrait perdre la flexibilité de dépenser l'argent du programme comme bon lui semble.

Déception dans le Nord

La place accordée au Cercle de feu déçoit certains élus du Nord de l'Ontario. La députée fédérale néo-démocrate d'Algoma-Manitoulin-Kapuskasing, Carol Hughes, avait espoir que la nomination récente d'un ministre responsable dans ce dossier assure un meilleur financement.

Mme Hugues remet en question la volonté du gouvernement de faire du gisement minier du Nord-ouest ontarien une priorité.

« Le gouvernement a seulement annoncé 4,4 millions de dollars en trois ans pour le Cercle de feu. C'est tout simplement insuffisant », estime-t-elle.

Le budget précise que ce financement offre une aide ciblée aux collectivités voisines du Cercle de feu, pour de la planification stratégique commerciale et la mobilisation des jeunes autochtones.

Le ministre provincial du Développement du Nord et des Mines, Michael Gravelle, déplore lui aussi le peu de financement accordé au développement du Cercle de feu.

Il souligne toutefois que le crédit d'impôt de 15% pour l'exploration minière est « une bonne chose », mais souhaiterait que celui-ci soit garanti pour les années à venir et non renouvelé annuellement.

On estime qu'au cours des dernières années, ce crédit d'impôt a aidé les petites entreprises minières à obtenir en moyenne quelque 800 millions de dollars par année pour le financement de nouvelles activités d'exploration.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Ontario