•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Patrimoine canadien reprend à la CCN l'organisation d'événements phares à Ottawa

La journaliste Pascale-Marie Dufour explique les changements apportés au mandat de la CCN, à la suite du budget Flaherty.
Radio-Canada

La Commission de la capitale nationale (CCN) passe le relais à Patrimoine canadien pour l'organisation et la gestion d'événements culturels et touristiques incontournables dans la région d'Ottawa. Ce sera notamment le cas du Bal de Neige, de la Fête du Canada et du spectacle Son et lumière sur la colline du Parlement.

C'est ce qui a été annoncé, jeudi, lors du dépôt du budget fédéral. Avec cette mesure, le gouvernement Harper souhaite assurer « une perspective large, nationale à ces célébrations », souligne-t-on dans le budget Flaherty.

À la suite de cette décision, quelque 60 à 80 employés de la CCN seront mutés au ministère du Patrimoine.

Cette annonce survient alors que le gouvernement fédéral planifie les célébrations entourant le 150e anniversaire de la Confédération canadienne, en 2017.

La Commission de la capitale nationale conserve par ailleurs son rôle de propriétaire dans la région d'Ottawa. Elle continuera ainsi à entretenir les résidences officielles, le canal Rideau et le parc de la Gatineau, entre autres.

Patrimoine canadien a organisé des événements culturels et touristiques dans la région de la capitale nationale jusqu'en 1988. Le gouvernement Mulroney a ensuite transféré cette responsabilité à la CCN.

Les premières réactions

Le maire d'Ottawa, Jim Watson, se dit heureux des changements apportés au mandat de la CCN. « Je pense que Patrimoine canadien a beaucoup d'expérience pour faire les plans pour les célébrations du 150e anniversaire de notre Confédération. J'appuie cette décision », a-t-il déclaré.

Le professeur Gilles Paquet, de l'École supérieure d'affaires publiques et internationales de l'Université d'Ottawa, approuve également cette décision. « Je ne suis pas sûr que le rôle principal de la CCN c'était de s'occuper des bazars et des saltimbanques », a-t-il lancé.

Selon lui, beaucoup d'importance a été donnée ces dernières années aux travaux de mise en marché d'événements. « Le rôle de la CCN est beaucoup plus important. C'était de repenser le transport, repenser le rôle des deux côtés de la rivière dans le monde de l'emploi », estime M. Paquet.

Avec CBC.

Ottawa-Gatineau

Société