•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les Montréalais plus critiques, les plaintes en hausse

L'ombudsman de la Ville de Montréal, Johanne Savard, présente son rapport annuel.
L'ombudsman de la Ville de Montréal, Johanne Savard, présente son rapport annuel.
Radio-Canada

Le nombre de plaintes reçues par l'ombudsman de la Ville de Montréal a augmenté de 15 % en 2012, au moment où la confiance des citoyens envers les institutions publiques « est ébranlée », montre dans son rapport Johanne Savard.

L'ombudsman constate que « les citoyens sont de plus en plus critiques envers leurs institutions publiques et leur scepticisme à l'égard de la qualité des services qu'elles offrent va grandissant ». Dans ce contexte, Mme Savard rappelle la pertinence de son bureau, à l'occasion du 10e anniversaire de sa création. Il a traité l'année dernière un total de 1577 plaintes.

Les services les plus visés par les plaintes sont la Cour municipale de Montréal (142 plaintes) et la Direction des opérations policières (68 plaintes).

Chez les sociétés paramunicipales ou liées à la Ville, c'est l'Office municipal d'habitation de Montréal, qui a pour mission de procurer des logements à des personnes à faible revenu, qui est le plus ciblé (99 plaintes).

Mme Savard rappelle toutefois qu'un nombre élevé de plaintes ne signifie pas nécessairement qu'une entité a une gestion problématique.

Par la nature particulière de leur clientèle et leurs caractéristiques inhérentes, certaines entités sont naturellement plus susceptibles d'être l'objet d'une plainte.

Johanne Savard, ombudsman de la Ville de Montréal

D'autre part, les arrondissements qui sont le plus souvent interpellés par l'équipe de l'ombudsman sont les mêmes qu'en 2011, soit :

  • Le Plateau-Mont-Royal (104 plaintes);
  • Côte-des-Neiges-Notre-Dame-de-Grâce (64 plaintes);
  • Ville-Marie (62 plaintes);
  • Rosemont-La Petite-Patrie (57 plaintes);
  • Mercier-Hochelaga-Maisonneuve (52 plaintes).

L'ombudsman ajoute aussi qu'elle traite toujours davantage de dossiers relatifs à des problèmes de salubrité de logements. L'année dernière, Mme Savard soulignait que les plaintes de citoyens concernant des cas d'insalubrité représentaient moins de 5 % des plaintes annuelles, mais qu'elles réclamaient de plus en plus de son temps, en raison de leur impact sur la santé publique.

En 2012, l'ombudsman a reçu 33 plaintes à propos de l'insalubrité de logements, qui ont abouti à 15 enquêtes.

Société